Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

15 novembre 2018 4 15 /11 /novembre /2018 08:39
Macintosh HD:Users:gldxd2:Dropbox:a catalyseur ecoach:Photos libres:sable bois gris.jpg                                               
 
Crise de la cinquantaine…
 
Comment calmer rapidemement
son stress et ses angoisses ?

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous, je suis passée par ces moments de doute, me demandant ce que j’avais fait, ce que j’allais faire de ma vie.

Je les ai dépassés grâce à l’EFT, qui m’a apporté un socle de confiance et m’a permis de me retrouver et de faire les bons choix.

 

 

 

Par la suite, j’ai suivi des cours sur plusieurs années à l'Institut français de Psychothérapie Emotionnelle et Cognitive  (https://ifpec.org/l-ecole-ifpec/), à l’EFT avec Jean Michel GURRET (https://jeanmichelgurret.bebooda.fr/), l’un des plus grands spécialistes en France, et à son complément, Matrix Reimprinting, avec  Marion BLIQUE (https://www.marionblique.com/qui-suis-je/),  ainsi qu’avec d’autres formateurs exercant en France (Catie Bertoux http://www.catiebertoux.fr/ ) et à l’étranger (Anne Siret https://annesiret.com/?lang=fr).

Parallèlement à ma pratique, je continue sans cesse de me former et de me tenir au courant des nouveautés en matière de tapping, avec la volonté sans cesse renouvelée de progresser et d’apprendre toujours plus sur ce merveilleux outil.

 

Je désire maintenant partager mon expérience et vous permettre, vous aussi, de faire ce chemin à l’intérieur de vous-même avec plus de sérénité.

 

 

                  

  Vous vous sentez mal en ce moment ?                              

 

La crise de la cinquantaine est caractérisée par un chamboulement total et profond de notre être, identique à celui vécu lors de l’adolescence.

                                                                                               

Vous ne savez plus où vous en êtes, savez simplement que tout doit changer dans votre vie, que plus rien ne peut continuer comme avant.

 

  Comment la reconnaître ?     

 

Facilement, en faisant le test suivant :

 

Ressentez-vous actuellement ces sensations désagréables qui vous chamboulent (et vous pourrissent la vie):

 

  1.   Mal-être
  2. Désorientation
  3. Impression d’avoir raté sa vie
  4. Solitude
  5. Tristesse
  6. Dépression
  7. Envie de vivre autre chose
  8. Besoin de tout changer dans sa vie
  9. Colère

 

  C’est bien normal  

 

Car vous êtes en plein questionnement de mi-vie : c’est la fameuse crise de la cinquantaine !

Vous voulez maintenant vivre à 100 à l’heure !               

Vous voulez rattraper tout le retard accumulé toutes ces années !

Bref, vous voulez vous sentir vivant !

Et vous vous sentez très mal, tiraillé entre votre quotidien et vos aspirations.

 

Vous posez-vous quelques unes de ces nombreuses questions qui accentuent votre mal-être :

  1. Que dois-je faire maintenant ?
  2. Comment choisir ?
  3. Dois-je laisser de côté tout ce que j’ai fait jusqu’ici ?
  4. Dois-je repartir de zéro ?
  5. Avec quels risques ?
  6. Ai-je peur de faire du mal à mes proches, qui n’y sont pour rien ?

 

Tous vos repères sont bousculés, et vous hésitez entre votre vie actuelle (le train-train quotidien) et ce que vous désirez maintenant réellement vivre, car vous sentez que le temps vous est compté !

 

 

 

  Vous n’arrivez pas à vous en sortir !

 

Vous ressentez en ce moment du mal-être, voire de la dépression.

Vous avez perdu toute motivation pour ce qui vous faisait avancer (ou vous passionnait), AVANT.

Vous ne vous reconnaissez plus… vous ne savez plus quoi faire…

 

Vous avez du mal à en parler ?

 

Evidemment, lorsque votre entourage pense que vous avez « tout pour être heureux », que « vous avez bien réussi dans la vie », il est dur de faire part de ce vide abyssal qui vous habite, et vous ronge.

En parler semblerait indécent et, pire, reviendrait à reconnaître que votre vie est, quelque part, ratée.

Heureusement, il n’en est rien, car vous avez accompli de belles choses, malgré ce que vous en pensez actuellement.

 

 

Vous avez essayé les méthodes traditionnelles

 

Reconnues, elles sont néanmoins souvent très longues à porter leurs fruits. Or, vous avez besoin d’une aide rapide et efficace, que je vous promets, grâce à la méthode ci-dessous.

 

Vous êtes actuellement sous traitement

 

Oui, il est efficace (ce n’est pas pour rien que le Prozac est appellé la pilule du bonheur), mais vous sentez que ces médicaments ne règlent pas le fonds du problème, et ne sont que des béquilles nécessaires pour tenir debout en ce moment.

D’autant plus que le corps s’adapte à ceux-ci, et que le déséquilibre se réinstalle, vous obligeant à augmenter les doses, ou à faire modifier votre ordonnance

 

 

 

Avec la méthode décrite ci-dessous,

votre cerveau secrétera de façon naturelle

les hormones du bonheur et du plaisir.

 

 

 

 

  Mais vous pouvez aller mieux rapidement !

 
Comment ?

 

Avec une méthode simple, rapide et ludique, vous pouvez vous sentir mieux, sans médicaments et de façon naturelle, en quelques minutes.

Cette méthode est très facile à apprendre : elle est d’ailleurs maintenant enseignée dans quelques écoles.

 

 

 

 

 

 

 

Comment faire ?
1ère étape

Il suffit de stimuler les points spécifiques d'arrivée des méridiens

sur le visage et le torse, par tapotements légers.

 

Ces gestes stimuleront votre cerveau, qui libérera naturellement les hormones du plaisir (endorphines) et du bonheur (sérotonine).

Parallèlement, vous ferez diminuer la sécrétion de l'hormone du stress (cortisol).

 

2ème étape

Une fois le calme revenu ponctuellement, vous devrez calmer le cerveau limbique, siège de ces émotions qui vous submergent, en vous focalisant sur ce que vous ressentez :

  • émotionnellement Ø les émotions,
  • physiquement Ø dans votre corps
  • mentalement Ø ce que vous pensez de vous.

 

Ici, pas besoin d’introspection : inutile de parler, de vous livrer.

Toutes les choses à traiter, si nécessaire, remonteront naturellement et en douceur.

 

Et vous serez vite autonome !

Evidemment, la persévérance est nécessaire pour arriver à un résultat, mais je serai là pour vous aider.

 

Comment ça marche ?

 

Les neurosciensces ont prouvé que la méthode que je vous propose modifie l'équilibre hormonal dans le corps.

Plus d’une centaine d’études effectuées depuis une vingtaine d’années par des chercheurs, dans les pays anglo-saxons principalement, ont démontré son efficacité.

 

Enfin vous pourrez accéder au bien-être grâce un protocole dont je vais vous parler dans un instant.

 

Cela va changer votre vie,

vous serez plus détendu, plus heureux...".

 

 

 

 

 

 

  Mais quelle est donc cette méthode ?

 

Il est maintenant temps pour moi de vous la présenter :

 

Il s’agit de l’E.F.T.

 

EFT est l’acronyme d’ Emotionnal Freedom Techniques,

en français : techniques de libération des émotions.

Elle est la plus  connue des méthodes de tapping.

 

L’EFT est une méthode d’acupression sans douleur qui rétablit votre système énergétique par quelques tapotements légers sur votre visage et votre torse.

Elle n’a aucune contre indication médicale, et est très facile à pratiquer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment agit l’EFT ?

 

L’EFT agit à plusieurs niveaux, calmant votre inconfort pour arriver à un plus grand calme, de manière rapide et simple.

 

Elle a 3 résultats, immédiats et vérifiables rapidement, vous vous en rendrez vite compte !

 

1/ - Baisser son stress

La simple stimulation de points spécifiques (d’arrivée des méridiens) permet la libération des hormones du plaisir (endorphines) et du bonheur (sérotonine), ainsi que la diminution des hormones de stress (cortisol).

Dans l’e-book offert ici, vous découvrirez cette première étape !

 

2/ - Calmer ses émotions

En vous focalisant sur ce que vous ressentez,  vous arriverez à calmer tout ce que vous ressentez à ce moment précis.

 

3/ - Accéder enfin au bien-être !

En effectuant le protocole décrit ci-dessous, qui correspond à la première étape de la méthode,  vous accéderez enfin au bien-être !

Vous calmerez la machine à stress, vous permettant ainsi de réfléchir plus calmement à votre avenir.

Bien évidemment, il devra être refait à chaque fois que vous ressentirez une poussée de stress.

 

 

 

  Comment faire ?

 

La méthode est très simple, mais doit être suivie pas à pas pour arriver à ce que vous désirez : calmer ce mal-être que vous ressentez.

 

1/ Préparation

Elle est simple, mais nécessaire :

  • Portez des vêtements amples, qui ne vous serrent pas,
  • Mettez-vous à l’aise, au calme, si possible devant un miroir,
  • Portez des vêtements amples, qui ne vous serrent pas,
  • Buvez un verre d’eau, et prévoyez une carafe à côté de vous : le travail énergétique nécessite de boire souvent,
  • Asseyez-vous, sans croiser jambes ou chevilles.

 

 

2/ Etre à l’écoute

 

Ralentissez

Fermez les yeux, faites le vide dans votre esprit, et mettez-vous à l’écoute de vos pensées, de vos sentiments.

 

Regardez comment il se manifeste dans votre corps, de quelle manière, à quel endroit.

Cela peut être, par exemple :

  • la nuque douloureuse,
  • les épaues crispées,
  • la gorge serrée,
  • les épaules crispées,
  • un mal de dos,
  • des brulures d’estomac,
  • des crispations dans le ventre,
  • des jambes contractées,
  • ou tout autre chose …

 

Plongez dans votre ressenti

Pensez à ce mal-être que vous ressentez maintenant, osez le regarder en face.

 

 

 

Mesurez votre stress

Posez-vous maintenant la question : A combien est-il ?

Sur une échelle de 0 à 10, 0 étant le bien-être absolu, 10 le mal-être absolu.

 

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

 BIEN ETRE                                                                                                                       MAL ETRE

        

Le chiffre n’a aucune importance en lui-même : c’est juste un marqueur que vous verrez évoluer.

 

Notez ce chiffre :       ……..

 

 

 

3/ Faire une première ronde

 

Qu’est ce qu’une ronde ?

En EFT, la ronde est la stimulation de tous les points décrits ci-dessous.

Chacun correspond à l’arrivée d’un méridien utilisé en acupuncture, et calme une émotion précise.

Vou spouvez oublier un point, ou  les tapoter dans le désordre, cela a peu d’importance si vous vous trompez.

 

 

 

 
Les points de la ronde

Dans l’ordre, ce sont :

  • le tranchant de la main,
  • le dessus de la tête,
  • le coin interne du sourcil,
  • le coin externe de l’œil,
  • sous l’œil, à la verticale de la pupille,
  • sous le nez,
  • dans le creux du menton,
  • sous les clavicules,
  •  sous le bras.

 

 

 

 

 

 

 

 

(illustrations à changer…)

 

 

 

 

 

Stimulez les points

Tapotez légèrement chaque point une dizaine de fois, en pensant à votre ressenti, et à vos problèmes actuels.

 

Vous pouvez tapoter indiféremment un côté, ou des deux à la fois, changer de côté en cours de ronde… vous êtes libre !

 

Pour plus de résultats, faites la ronde en vous regardant dans un miroir.

 

 

 

4 / - Se réharmoniser
Fermez les yeux

Revenez au calme.

 

Prenez une grande respiration

Et replongez dans ce que vous ressentez.

 

Puis buvez un peu d’eau

Travailler ainsi fait bouger les choses, et il est important de bien s’hydrater.

 

 

5 / - Refaire le point

 

Revenez à la phase 2 :

Que ressentez-vous ?

Où et comment ?

A combien ?

 

Normalement, le mal-être a dû diminuer, ainsi que ses manifestations.

Il se peut que celles-ci aient changé de place, ou augmenté d’intensité : c’est normal, et le signe que la technique fonctionne bien.

Perséverez quelques rondes, et elles s’atténueront.

 

Vous accédez enfin au calme !

 

 

 

 

 

 

 Que faire ensuite ?

`

Le protocole décrite ci-dessus a eu pour but de calmer vos émotions négatives.

 

Maintenant, vous êtes en mesure de passer à l’étape suivante : calmer vos émotions envahissantes.

 

En continuant la méthode que je vous propose, vous travaillerez ensuite sur vos émotions négatives, pour les effacer petit à petit, en douceur et à votre rythme.

 

Puis cela vous permettra de :

- prendre conscience des schémas sur lesquels vous avez construit votre vie, celle dont vous ne voulez plus,

- les déconstruire, pour choisir votre voie,

- savoir où vous en êtes exactement,

- décider ce que vous voulez réeellement faire maintenant,

- prendre ensuite vos décisions l’esprit clair.

 

Ce faisant, vous verrez que vous accomplirez un cheminement en vous-même, pour DEVENIR ENFIN L’HOMME QUE VOUS ETES, AU FOND DE VOUS !

 

 

 

 

 

 

 

Avertissement :

N’interrompez jamais un traitement médical (même si vous vous sentez mieux) sans l’avis d’un professionnel de la santé, et notamment le médecin qui vous a prescrit le traitement.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 23:11

Je me pose la question...

 

Car maintenant je suis bien loin des attentes de la société, a tel point qu.a un moment, je ne savais même plus ou j'en étais.

Pas (ou plus) envie de répondre à des envies imbéciles dictées... par quoi ?

Notre société ? Notre conditionnement ?

 

Je m'en suis rendu compte un été. En étendant mon linge je me suis demandée : quel besoin réel avais-je de le repasser ensuite ? Passer des heures à effectuer ce travail pour me retrouver avec un T-shirt froissé au bout de quelques minutes ? Quel intérêt ?

À moins de ne vouloir répondre au diktats que nous avaient imposés nos parents ?

Et, de fait, je n'ai plus repassé depuis bientôt trois ans. À moins, évidemment, d'avoir le besoin d'une pièce impeccable. Il est vrai que mon homme n'a pas besoin de chemise…

Et, on n'y réfléchissant bien, quel besoin avons-nous réellement d'avoir des draps bien repasses ? De toute manière, au bout d'une nuit, on ne fera pas la différence.

Donc, pour moi, c'est idiot de dépenser autant de temps et d'énergie pour une tache aussi imbécile.

 

Je me rappelle une discussion avec ma belle-mère, ne comprenant pas que je n'attachais aucune importance à quelques faux plis.

A ce moment, je me suis demandée : quelle importance nos croyances ont-elles dans notre vie ?

Et en quoi ma vie changerait si j'arrêtais de repasser ?

 

Il est terminé le temps où la société nous imposait de faire des choses au nom du paraître.

Je sais, j'ai toujours été une rebelle…

Partager cet article
Repost0
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 23:24

Je suis, j'étais devrais-je dire, une passionnée de science fiction.

Bien que ne reniant absolument pas cette addiction, maintenant, avec le recul, je me rends compte que je m'etais dirigée vers la seule littérature qui, quelque part, répondait à mes questions, à mes besoins fondamentaux bien qu'inconscients.

Ce besoin de croire, de voir, de savoir qu'il existe autre chose au-delà de notre monde matériel, de ce que l'on nous inculque comme étant la réalité gravée dans le marbre des certitudes de tous ceux qui nous nous précédés, et éduqués.

Et maintenant que j'ai touché du doigt l'irrefrangibilité des choses, et accepté cette vérité première qu'il nous reste tout à apprendre de notre réalité, je peux m'éloigner de cet aperçu de notre univers et essayer de l'embrasser par moi-même, petit à petit, découvrant et progressant à mon rythme .

Il me semble lent et pourtant, en me retournant, me rends compte que j'ai beaucoup avancé, et cepenant, que de chemin me reste-t-il à faire !

Partager cet article
Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 19:09

Et encore un retour, après moult péripéties professionnelles, pas vraiment agréables.

Me revoici, cahin-caha, mais de nouveau prête à partager avec vous. À bientôt !

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 22:09
Qu'est-ce que représente un tatouage pour celui ou celle qui se l'ait fait graver dans la peau ?
Souvent beaucoup de choses, avouées (quel horrible mot !) ou non.

Personnellement, j'aime dire que j'arbore ma révolte dans mon dos - un splendide back du à Valere Tatoo d'Angouleme.

Et pour la petite histoire, ce sont mon fils et mon mari qui m.ont suggéré l'image ... Qui devait me correspondre, à leurs yeux.

Et maintenant toutes ces figures font partie de moi et ont un sens, peut-être plus ou moins caché, mais néanmoins très fort à mes yeux, du moins maintenant que je les ai acceptées,et intégrées.

Charles tatouages, du moins pour moi, se sont imposes au fil de ma vie.

Et avec le recul, je me rends compte que chacun a un sens,qui s.est révélé à moi avec le temps.

Le temps des révoltes, de l'acceptation - de ce que je suis et non de ce que les autres veulent ce que je sois-, l'acceptation de moi-même,avec mes qualités et mes défauts, de ma personnalité .

Comme je l'ai précédemment , un tatouage vaut une psychanalyse.
Je confirme, d'autant plus que j'affiche ce que je suis aux tréfonds de mon être.

Demain, je vais me faire refaire mes ailes.

Pour mieux voler,
Partager cet article
Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 15:55

On nous en parle souvent, et c'est souvent incompréhensible pour le commun des mortels.

Mais voivi, trouvé sur le web, un ensemble de 7 vidéos correspondant à un documentaire vulgarisant ce côté "pratique" de ces théories :


What the bleep do we know

 

Très bien fait, mélant fiction, documentaire et dessin animé, il vous éclairera peut-être.

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 11:18

 

 

jardinint1.jpg

 

Le blog de Wonderjane est une petite merveille que je ne saurais trop vous recommander, surtout pour tous ceux qui sont dubitatifs fave à cette montée en puissance des discours "New âges" concernat l'énergie qui mute, les chakras, la méditation...

 

Tenu par une dessinatrice de bd, il est splendide et vous aidera à mieux comprendre en quelques vignettes la teneur réelle de tous ces enseignements.

perfection1.jpg

                         ..../....

perfection4.jpg

 

Et pour les autres, déjà convaincus, il sera une bouffée d'oxygène, voire un petit rappel de ce que vous avez déjà expérimenté.

 

 

 

Un vrai régal pour les yeux et pour l'âme !

Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 16:06

5546424683_1b7eb999c8.jpg

 

J'essaie de faire le vide, d'oublier ce harcèlement et l'état dans lequel il m'a plongée.

 

Le pire est mon cerveau qui tourne en rond comme un hamster dans sa cage, ne pouvant s'extirper du magma fangeux des pensées déprimantes.

Et si ... ?    Je devrais ... ?    J'aurais dû...

 

Quel plaisir d'arriver à le débrancher, même pour quelques brefs instants.

 

Arrêter de cogiter, prendre du recul et chercher une solution au lieu de se sentir submergé(e) par les pensées négatives.

 

Le début de la reconquête de sa propre estime !

 

Photographie importée de FlickR

Partager cet article
Repost0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 15:00
Ca commence avec de petites remarques, par lesquelles "on" n'est pas habitué à voir la secrétaire partir à l'heure le soir, des réflexions en passant "j'ai pas l'habitude", ça me change (et pas en bien !) lorsque, apportant du travail "on" me voit éteindre ordinateur, ranger et fermer mon bureau.

Ca continue en m'expliquant très patiemment qu'un téléphone portable n'a pas à être utilisé, consulté ou même posé sur le bureau pendant les heures de bureau, celui-ci troublant le travail, la concentration, les collègues (même si le son est au minimum et que je ne m'en serve que pour envoyer -occasionnellement- un texto).

"On" vous refuse de déplacer d'un mètre l'écran de votre ordi (illisible par temps de soleil car situé dos à une fenêtre orientée sud-sud-ouest) parce que "on" a installé des stores spéciaux anti-soleil (et qui, en fait, la réfléchit d'autant plus, me forçant à baisser les volets roulants qusi au maximum pour pouvoir lire confortablement mon écran. Et on accepte, arguant qu'"on n'avait pas compris où je voulais le mettre exactement" lorsque je me renseigne du nom du médecin du travail pouvant me recevoir.

"On" me convoque officiellement pour me dire qu' "on" voit que je ne me sens pas bien au travail. Pourquoi ? Parce que, justement, je pars à l'heure, alors que "dans cet établissement, vous le voyez, personne ne compte ses heures à l'administration" .
Seulement, je n'ai ni le statut ni la paye de ceux qui restent (cadres), ce que je dis, ajoutant que je ne comprends pas pourquoi les secrétaires sont considérées comme taillables et corvéables à merci, alors qu'elles gagnent autant, voire moins qu'une femme de ménage de ce-dit établissement.
Et que je travaille pour vivre et non le contraire.

Ne pouvant plus être attaquée de front sur ce sujet (j'ai quand même assuré qu'en cas de réel besoin, j'acceptais de rester, normal), j'ai quand même droit à des remarques plus ou moins blessantes si j'arrive avec du retard : c'est vous qui m'obligez à vérifier vos horaires", "si vous voulez être ponctuelle au départ, il faut l'être à l'arrivée". Mais jamais aucune reconnaissance si j'arrive avec une dizaine de minutes d'avance, ou part quelque peu en retard (je ne vais quand même pas raccrocher au nez d'un interlocuteur, ou laisser en plan un dossier important).
Ma collègue précédente faisait facilement entre 1/2 et 1 heure de rab' (non payée) tous les jours, ne suffisant pas à la tâche demandée, ce que je n'ai aucunement l'intention d'accepter.


Je demande la fiche de poste (théoriquement obligatoire) : "on" me demande si je crois en faire de trop (et je ne l'ai toujours pas à ce jour).

Tout se calme ensuite, en apparence, mais la pression augmente petit à petit : aucune faute ou erreur n'est ratée, parfois agrémentée d'un rappel du style : "on" fait tout le travail et ne me demande plus rien...

"On" me débite des consignes à un débit de mitraillette, je demande un instant pour les noter, "on" réplique que c'est simple, et facile à rappeler. D'où quelques oublis que l' "on" me reproche ensuite, ce à quoi je réponds que , ayant une mémoire cinétique et non auditive, je dois noter pour me rappeler (et les notes restent, elles).
"On" me prépare ensuite des memo, en appuyant sur l'effort fait à chaque fois en ma faveur-je n'en demandais pas tant.

Lorsqu'une demande m'est faite et que je réponds que c'est prêt, que je l'ai déjà fait, pas un mot de remerciement.
Par contre, lorsque j'oublie quelque chose, "on" me rappelle l'importance de mon poste, les efforts que l' "on" fait pour m'expliquer ce qu'il y a à faire.

Ayant l'aide ponctuelle d'une collègue, "on" me dit qu'elle est sous ma responsabilité, mais "on" lui donne directement les consignes à appliquer, puis "on" me reproche de ne pas savoir où elle range des papiers, alors que la plupart du temps je ne sais pas ce qu'elle fait exactement.

Quant à mes consignes sur des dossiers précis, souvent, "on" me les donne au coup par coup, m'expliquant les détails ou exceptions une fois que j'ai fait la mauvaise réponse.
Car il faut bien dire qu' "on" n'est pas toujours joignable, disparaissant souvent dans l'établissement sans me le dire (il y a une porte de sortie non visible de mon poste) et que j'ai beau appeler les principaux intervenants, personne ne me peut me dire où joindre mon supérieur.

Qui a un tel besoin de contrôle que je dois passer tous les mails reçus avec lui, même s'il n'a pas le temps de les regarder parfois plusieurs jours d'affilée.
Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 20:19

Cet après-midi, je suis allée visiter avec cherettendre La planète des crocodiles de Civaux, dans la Vienne.

 

photo-copie-1.JPG

Situé sous un graaaannnnnd chapiteau en verre faisant office de serre, chauffée par l'eau provenant du circuit de refroidissement de la centrale nucléaire toute proche, ce site est à visiter, surtout par temps pluvieux : vous serez totalement dépaysé ! photo-1-.JPG

 

Et contrairement aux autres sites gérés par le groupe Vertmari

ne que j'ai visités, j'ai été, cette fois, agréablement surprise !

En effet, je ne recommanderai pas la visite

- du Musée du Vieux Cormenier, dans le lequel le visiteur se promèène au gré d'une cinéscénie plutôt froide,n'ayant rien à voir avec les animations parfois présentées sur le site et que je recommand, notamment la fête des blés.

- ni de l'Ile aux serpents, accumulation de terrariums dans lesquels des serpents sont exposés, souvent en un seul exemplaire.Visite intéressante, mais sans plus. Il est vrai qu'étant donnée la saison, peu d'animaux étaient présentés en extérieur.

Par contre, ici, le visiteur se promène dans des allées bordées de plantes exotiques, longeant les bassins abritant des centaines de crocodiles, caïmans et gavials. Sans parler des tortues et autres poissons.

jungle.jpg

 

Le tout parfaitement expliqué par de petits écriteaux, sans parler des guides, très aimables.

Bref, un voyage dépaysant et parfaitement programmé.

 

Cerise sur le gâteau : dans l'espace buvette (aménagé avec du mobilier colonial), les consommations étaient vendues à des prix corrects, identiques à ceux d'un bar. Appréciable par cette chaleur.

 

Seul bémol : pas d'ombre dans les parkings, les arbres étant encore trop jeunes. Alors, n'oubliez pas eau et ombre si vous laissez votre animal dans la voiture (animaux interdits dans le site).

 

Bonne promenade !

Partager cet article
Repost0