Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 15:02

3750809485_8d72430569.jpgPhotographie provenant de FlickR

 

 

Aujourd'hui, je n'ai pas le moral, et je déprime.

 

Eh oui, je suis une espèce atypique : contrairement à tous les fonctionnaires qui travaillent peu et aimeraient en faire encore moins (pas tous, heureusement, mais j'en connaîs une flopée dans certain corps de l'Education nationale), je me languis car je n'ai pas de travail.

 

J'en parlais déjà il y a quelques mois, et croyais m'y être faite, à tel point que penser à changer de job ne me plaisait guère, mon poste étant sur la sellette.

 

En fait, ma plus grande peur était de refaire des heures de trajet (non rémunéré) pour me retrouver avec un salaire net de misère, non d'avoir un job plus utile.

 

Et franchement, je ne comprends pas comment font mes collègues qui supportent cet état de fait depuis des années, voire des décennies, souvent en emmènant du travail "personnel" à faire.

Certes, je l'ai fait (et le fait encore)-heureusement pour ma santé mentale-, mais je dois avouer que je me sens mal dans mes baskets, cette conception du travail ne correspondant pas à mes valeurs personnelles de rigueur.

 

Mon job ? tenir une coquille vide la plupart du temps, être au service du public, absent, ou répondre au téléphone (1 ou 2 fois par jour).

Ah ! Et ouvrir quelques enveloppes de courrier qui finiront pour la plupart à la poubelle.

 

Certes, heureusement, il y a des pics d'activité, mai c'est tellement rare !

 

Et attendre, le plus souvent seule, ... un appel d'une collègue, le passage d'un voisin ou l'heure de la fermeture.

Le pire ? Ce sentiment de vacuité, et la fatigue mentale, omniprésente, qui me submerge.

A tel point qu'arrivée chez moi, je n'ai plus d'énergie pour entamer quelque travail que ce soit.

 

Car, et malgré ce que vous diront tous les envieux qui demandent de quoi vous vous plaignez, il n'y a rien de pire pour le moral (enfin le mien) que de ne RIEN avoir à faire.

Pire, de devoir le cacher devant mes collègues en bousinant.

Car elles ne le comprennent pas : après avoir lâché une fois devant l'une d'elles  "je m'ennuie", elle n'avait cessé de me lancer des petites piques du style "puisque tu n'as rien à faire, tu pourrais...".

Alors que je leur avais auparavant demandé si elles pouvaient me fournir des choses à faire. La plupart du temps, elles m'ignorent, plongées dans leur travail propre.

 

Je me suis inscrite au mouvement des mutations avec, en vue, un poste de responsabilités sur lequel je n'aurai pas de temps libre, au contraire... le bonheur !

Mais sera-t-il libre ? Et aurai-je le cas échéant suffisamment de points d'ancienneté pour l'avoir ? Réponse en juin.

Car, en camapgne, les places sont rares, surtout avec les fermetures de postes prévues les prochaînes années (certaines totalement justifiées, comme le mien, d'autres irréalistes, le travail devenant surcharge pour les personnels restant). Donc, je croise les doigts, en essayant de prendre de vitesse ma prochaîne mutation forcée.

 

Et en ce moment, en plus je suis "handicapée" .

Je le dis en plaisantant, par égard à ceux qui souffrent réellement d'un handicap, néanmoins ne pas pouvoir se servir de la main droite, emmaillotée dans une orthèse est vraiment génant : dès qque je la retire ou essaie de souleverquelque chose d'un peu lourd, ma tendinite me rappelle immédiatement à l'ordre. En plus, pour qu'elle guérisse, je ne devrais RIEN faire pour la réveiller (tiens, c'est vraiment la journée des riens aujourd'hui).

 

De plus, j'ai arrêté depuis quelques mois tout sport (après une première tendinite -de la cheville- en voie de guérison) et me retrouve souvent seule à la maison alors que cherettendre fait des tournois de billar et autre sport.

 

Donc, à la maison, entre ce que je ne peux pas faire et mon manque d'envie, je sombre.

 

A part ça, tous les soirs, je cours, entre la débauche et la rentre à la maison, entre courses, kiné (3 fois par semaine) et maintenant véto.

 

Notre vieille chienne est malade et nécessite des examens et soins : elle boit des seaux d'eau (évidemment, je la rationne, sinon elle boirait facilement ses 10 litres journaliers), refuse de manger (enfin, ses rations, pas celels des chats ou nos restes, le tout lui étant formellement interdit pour cause de troubles chroniques de la digestion).

De plus, elle nous réveille plusieurs fois par nuit, demandant à boire, puis à sortir, puis à boire...

Je dois avouer que ces petites nuits ne font rien pour amélioerer mon moral, celui-ci étant directement lié à mon état de fatigue : je pleurerait pour un rien en ce moment, signe d'épuisement moral et de fatigue.

 

Cerise sur le gâteau : le fiston est revenu à l'hôtel la maison, imposant une tension supplémentaire non négligeable : les disputes ont repris depuis son arrivée, alors que nous appréciions la tranquilité retrouvée.

Car priorité étant donnée à son ordinateur, il faut que je lui ressasse les corvées (pourtant bien visibles, telle la vaisselle -que là encore je ne peux manipuler) à faire.

 

Cherettendre revenant crevé après des journées de 10 à 11 heures ne demande que le calme, ce qu'il est loin d'avoir, de même que des nuits reposantes.

 

Bref, c'est la fête !

 

Bon, j'arrête là mon lamento désespérant.

mais je vous assure que je souffe.

 

Et que je ne puis en parler autour de moi, la réponse étant invariablement "de quoi tu te plains ? Beaucoup aimeraient être à ta place !"

 

Alors que je demande juste d'avoir un travail en rapport avec mon expérience et qu'au moins JE SERVE A QUELQUE CHOSE !

 

 

 

Repost 0
Published by Cybione - dans Coups de gueule
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:56

Je ne vais pas revenir sur les évènements horribles qui se passent en ce moment même au Japon, pays meurtri dans son âme  face à une nouvelle catastrophe nucléaire.

 

Je vous mets juste cette vidéo, à laquelle je repensais de temps à autre. Elle à plus d e20 ans, mais reste, malheureusement, d'actualité.

 

Que dire de  plus....

 

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:42

Ce matin, un tremblement de terre de magnitude 8.9, suivi d'un tsunami a frappé le Nord-Est du Japon.

 

 

 

 

Le voici, vu de plus près :

 

 

 

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 12:47

restos coeur1

 

Suite à ma participation à l'opération initiée pazr Danone et Carrefour, voici ci-dessousle message que j'ai reçu ce matin : plus de 20.000 repas offerts par ces deux enseignes aux Restos : que du bonheur, et la joie d'avoir été utile aux plus démunis.

 

Alors, à l'année prochaine ?

 

 


 

Bonjour,

Nous tenions à vous remercier d'avoir participé à l'opération "Les
blogueurs se mobilisent pour les Restos du Coeur".

Ce sont 2 274 billets qui ont été publiés soit 22 740 repas offerts, par
Danone et Carrefour, aux Restos du Coeur .

Merci encore pour votre mobilisation,

Toute l'équipe "Les blogueurs se mobilisent pour les Restos du Coeur"

 

restos coeur

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:38

TrangBang.jpg

 

Le 8 Juin 1972, un avion des Etats-Unis a bombardé au napalm la population de Trang Bang.
Kim Phuc était là avec sa famille. Avec ses vêtements en feu, la fillette de neuf ans s'enfuit avec la population. A un certain moment, ses vêtements se sont consumés.

La célèbre image du photographe Nick Ut fut prise à ce moment là.


Kim Phuc fut conduite par le photographe à l’hôpital où elle est restée pendant 14 mois pour y subir 17 opérations de greffes de peau.


Toute personne qui regarde cette photo peut voir l’intensité de la souffrance, le désespoir et la souffrance humaine de la guerre, en particulier pour les enfants.

 

Voici là encore une photo mondialement connue, mettant en scène douleur et désespoir.

prise voilà plus de 30 ans, elle reste malheureusement d'actualité,  peut-être plus en ce qui concerne le napalm, mais il reste tant d'autres armes !

La guerre, décrétée par les gouvernements, inflige ses plus profonds ravages au sein des populations innocentes.


Aujourd'hui, Pham Thi Kim Phuc est mariée et mère de deux enfants.

Elle vit au Canada, présidente de la « Fondation Kim Phuc qui a pour mission d'aider les enfants victimes de la guerre » et est une ambassadrice  pour l'UNESCO

Repost 0
Published by Cybione - dans Photos
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 08:21

Adieu, Monsieur Gainsbarre...

 

 

Repost 0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 10:41

A mon humble niveau, je tiens à promouvoir la nouvelle campagne des restos du coeur, dont les

journées de collecte nationale auront lieu

vendredi 4 et samedi 5 mars 2011

dans toutes les grandes surfaces de France.

 

Ayant moi aussi connu des périodes noires dans ma vie, je suis d'autant plus sensibilisée à cette opération que je soutiens chaque année par des dons alimentaires.

 

Signe des temps : une antenne des restos du coeur s'est montée cette année dans notre ville... Triste constat de la paupérisation galopante en France.

 

 

 

restos-coeur1.jpg

 

 

Cette opération est en partie sponsorisée par Danone et Carrefour : pour chaque billet publié dans un blog (et bien évidemment relayé aux sponsors), ces deux firmes offriront 10 repas aux restos du coeur.

Enfin un bon moyen de faire de la publicité intelligente !

 

Ici, nous sommes loin des campagnes de pub onéreuses (et souvent stupides) qui nous sont le plus souvent infligées dans les divers media de France et de Navarre !

 

 

restos-coeur.jpg

Repost 0
Published by Cybione - dans Mes coups de coeur
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

tian-an-men.jpg

 

"Le Rebelle inconnu» c'était le surnom attribué à un homme anonyme qui est devenu internationalement célèbre pour être resté debout devant une ligne de plusieurs chars pendant le soulèvement de 1989 place Tiananmen en Chine. 

La photo a été prise par Jeff Widener.

 

En Chine, l'image a été utilisée par le gouvernement comme un symbole de compassion de la part des soldats de l'Armée populaire de libération afin de protéger le peuple chinois.

Malgré l'ordre d'avancer, le conducteur de char avait refusé d’obéir.

 

 

Je me rappelle avoir pleuré d'émotion à la vue de la vidéo dont cette photo est tirée : un petit homme courageux faisait face à une colonne de chars, qu'il a immobilisée à lui tout seul.


 

 

Beaucoup de bruits ont circulé, concernant l'identité ded cet homme, ainsi que le dialogue qu'il aurait échangé avec le conducteur de ce char.

Repost 0
Published by Cybione - dans Photos
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:26

2769721194_33a1584cce.jpgPhotographie trouvée sur FlickR

 

Comme je vous le racontais dernièrement, je dois m'attendre à repartir pour un nouveau poste dans un an.

Quelque part, c'est normal, mon travail consistant la plupart du temps à ne rien faire...

 

En 2009, j'en parlais d'ailleurs ici, me plaignant de ma tâche réduite à garder un lieu vide la plupart du temps, sans rien avoir à faire, ni aucun droit à m'investir plus profondément, voire à proposer des innovations.

Tout avait changé en ce début d'année scolaire, avec une nouvelle direction, engagée, dynamique, qui m'avait motivée en me donnant des projets à concevoir et à gérer.

Las ! Ceux-ci risquent de ne pas voir le jour en raison de la donne qui change : est-ce que les établissements scolaires se risqueront dans un projet voué à ne vivre qu'une année ? Je ne le pense pas.

 

Je ne conteste pas cette mutation, logique, quoi que puissent dire certains collègues,  mais plutôt les conditions dans lesquelles elle se fait : la direction académique a juste laissé entendre qu'elle fermerait "certainement" l'an prochain pour causes d'économie, sans pouvoir (vouloir ?) donner plus de détails, si ce n'est que "les postes des conseillers d'orientation ne seraient pas touchés".

 

Il a d'ailleurs fallu que je demande précisement au grand directeur lors d'une réunion ce qu'il allait en être de notre devenir, pour le voir bafouiller, noyer le poisson pour enfin m'entendre dire que tous les administratifs retrouveraient un poste... mais où ?

 

Certes, j'aurai, comme toujours en pareil cas, une bonification pour mesure de carte scolaire (entendez par là mutation d'office), mais le souci est que les postes ferment les uns après les autres, et que peu de collègues risquent de demander leur mutation.

 

Si tel est le cas, il y a de grandes chances (ou plutôt risques) que je me retrouve à travailler à plus de 50 kilomètres, dans la grande ville la plus proche.

Certes, je ne serai pas la seule dans ce cas, mais avec 300 € de gazole (sans parler des autres frais d'entretien inhérents à mon véhicule) à retirer d'une paye de 1200 €, il ne me restera que 900 €, soit moins que le seuil de pauvreté (calculé à 60%) en France.

 

Evidemment, je sais que je n'aurai pas à me plaindre, en comparaison avec toutes les personnes touchant bien moins que cela, acculées par le chômage ou le handicap.

 

Mais la pilule n'en est pas moins amère à avaler, surtout en y rajoutant 2 heures de trajet journalier (au minimum), et certainement l'impossibilité de me garer en centre ville, car  si je me retrouve au rectorat, les places de parking sont maintenant rationnées, voire payantes afin de favoriser co-voiturage et stationnement hors ville (rajouter 1/2 heure de bus !).

 

 

Des collègues sont déjà mis devant le fait accompli, des CIO devant fermer à la rentrée dans différentes académies :

Au fur et à mesure des commissions académiques, les couperets tombent (à ce jour, 47 fermetures de CIO, et ce n'est pas terminé !) et les personnels sont avertis juste au moment de faire leurs demandes de mutation.

 

 

Vive dialogue et concertation dans l'Education nationale !

 

Et vive l'égoisme des différents corps de métiers, les administratifs étant considérés comme les personnels les plus polyvalents et les moins intéressants de la Maison, au contraire des professeurs et assimilés (conseillers d'orientation...) plus nombreux, donc de plus de poids.

Ici encore, les différents syndicats n'ont pas pu ou voulu communiquer en amont sur la situation, pour nous permettre de nous y préparer.

 

IL FAUT DIRE QUE LES RECTEURS RECEVRONT UNE PRIME AU MERITE DE 22.000 € S'ILS REMPLISSENT LEURS OBLIGATION DE DEGRAISSAGE !

 

Assez dur à avaler, lorsque l'on vous parle de "faire des économies " !

 

 

Certes, la structure dans laquelle je travaille n'est pas "rentable" et recevaiT un public restreint dans l'année, mais par contre nombreux  au moment des choix d'orientation des élèves.

 

Dans certaines académies (Metz), ne restera plus qu'un lieu de consultation de la documentation ONISEP (le "kiosque"), tandis que dans d'autres (Limoges, Grenoble), les CIO épargnés ne seront ouverts que les jours de permanence effectués par les conseillers.

Ceux-ci devant alors cumuler les emplois de secrétaire, documentaliste et conseillers.

 

Il est vrai que c'est un moindre mal, car s'il y a effectivement fermeture,  le service public ne s'y retrouvera pas : en notre région, la population très rurale n'a pas toujours des moyens de locomotion, sans parler d'accès à internet.

Car c'est régulièrement que je reçois des personnes me demandant d'imprimer des CV pour des jeunes ou de faire des recherches pour un établissement ou un job d'été.

 

Ainsi, les usagers peuvent continuer à avoir un lieu de rendez-vous et de consultation de documentation.

 

Mais cela impliquerait plus de travail pour les conseillers... qui ne travaillent pas 35 heures hebdomadaires, mais 27 heures, étant calqués sur les régimes des professeurs,  avec presque toutes les vacances scolaires (hormis une dizaine de jours de permanence) !

 

Par contre, qui osera toucher à ce bastion des heures travaillées réellement ou pas par les professeurs ?

Car cette différence d'heures (sans parler des journées de vacances, soit 16 à 17 semaines au lieu des 5  du privé !) correspond théoriquement aux heures de travail effectives réalisées chez eux pour préparation des cours ou correction des devoirs.

Qu'elles soient effectivement faites en établissement et tout serait transparent, les heures non utilisées servant à l'aide aux élèves en difficulté - ou à l'orientation !

 

Lorsque l'on sait que, en plus,  les professeurs recoivent des primes pour tout travail supplémentaire (proposition ou correction d'épreuves d'examens, poste de professeur principal etc...), là, il y aurait de vraies économies à réaliser, tout en améliorant réellement le service public.

 

Je sais que je vais faire réagir la gent enseignante, qui devrait confronter ses conditions de travail avec celles des employés du privé... ainsi, au lieu de continuellement se plaindre, ils pourraient mesurer leur chance et leurs privilèges.

Mais pour combien de temps encore ?

 

Repost 0
Published by Cybione - dans Coups de gueule
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 07:46

4190109229_8cbc392798.jpgphotographie provenant de FlickR

 

Me revoici, recommencant à marcher de mieux en mieux grace aux ultra-sons appliqués par mon kiné.

 

Il était temps, après 3 mois passés sans marche ni aucun autre sport, à cause de cette fichue bursite au talon d'achille.

 

Autre bonne nouvelle : j'ai enfin remisé mes sabots et autres crocs, moches mais confortables, pour recommencer à mettre des chaussures, ou plutôt des bottes : pas question d'avoir le moindre frottement à l'endroit sensible.

 

J'ai également recommencé à pratiquer un peu de billard... et me  retrouve maintenant avec ce qui me fait fâcheusement penser à une tendinite (ou bursite, encore) du poignet droit !

 

Hier matin, je m'étais réveillée avec une légère douleur au poignet. Il faut dire que je dors en ce moment plutôt recroquevillée sur moi-même. Réflexe ed protection ? Possible au vu des nouvelles.

Hier soir, reprise de cours de billard avec cherettendre ; mon poignet se rappelait de plus en plus à mon souvenir, mais avec une douleur gérable.

Au moment de me coucher, la douleur avait empiré : patch d'anti-inflammatoire et bandage pour m'immobiliser le poignet (pour m'éviter de me le re-tordre en dormant).

Ce matin : léger mieux, amélioré encore par le "traitement miracle" de cherettendre.

 

Je vais attendre pour voir ce qu'il en sera demain, sinon direction toubib !

 

En espérant que je n'ai pas un problème plus général touchant les articulations...

 

 

En attendant, il est vrai que je suis soucieuse en ce moment : il y a de graaaannnndes probabilités pour que la structure qui m'emploie ferme  pour la rentrée 2012 et que je me retrouve dans le grand bain des mutations.

 

Et même si je me dis "je suis toujours au bon endroit au bon moment", cette nouvelle n'est pas sans me créer quelques angoisses.

 

Et cela me conforte dans le fait que je dois lâcher prise, me laisser emporter dans le flux de la vie qui me régénèrera.

 

Reste à y arriver...

Repost 0