Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 12:33

2821738157_da2d5383ab.jpgImage provenant de Flickr

 

Les tests de QI (quotient intellectuel) sont connus depuis longtemps, et utilisés dans nombre de situations maintenant.

Ainsi l'armée fait passer tous les jeunes recensés des questionnaires pendant les JAPD (journées d'appel à la Défense), seul moyen d'avoir une photographie nationale d'une tranche d'âge (-18 ans).

De même, certaines entreprises proposent des tests àlors de leurs entretiens d'embauche, pour être sures que les profils des postulants correspondent bien à leurs besoins.

 

Les psychologues scolaires le sutilisent également pour mesurer l'intelligence des élèves.

Pour ce faire, le test psychométrique WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children) est le plus utilisé, notamment dans la structure dans la quelle je travaille : i lpermet de situer un enfant par rapport à son groupe d'âge.

 

D'ailleurs, il y a quelques dizaines d'années, on parlait beaucoup de MENSA, association humanitaire destinée à regrouper les personnes dotées d'une intelligence supérieure.

 

Cependant, contrairement à ce qui nous a été dit pendant longtemps, il existe plusieurs formes d'intelligence et 8 sont reconnues à l'heure actuelle suivant la théorie posée par Howard Gardner, professeur de psychologie cognitive à Harvard et qui les a recensées à la suite de ses travaux.

 

Et il est vrai que nous n'avons pas tous la même forme d'intelligence : certains sont plus doués que d'autres pour certaines tâches, pas forcément intellectuelles, d'ailleurs.

 

Voici donc ces différents types d'intelligence :

 

 

Logico-mathématique 

C'est la plus connue, celle sur laquelle se basaient les premiers tests.

Il s'agit de la capacité à résoudre des problèmes numériques et elle est liée aux personnes douées de logique, curieuses (pourquoi, comment ?), pouvant jongler avec les symboles ou théories.

 

 

Visuo-spatiale

Elle nous permet de visualiser, dans notre tête, des objets aux formes complexes et de les faire bouger dans l'espace.

Entre autres, c'est celle qui est recherchée pour les professions liées au mouvement, ou au positionnement dans l'espace (pilotes de ligne...).

 

 

Naturaliste

Plus théorique, c'est la capacité d'ordonner et de classer, de sérier des informations de nature multiple.

Voire d'en tirer des conclusions ou des théorèmes généraux.

Les grands défricheurs des sciences devaient certainement  la posséder.

 

 

Verbale - linguistique 

Très utile aux vendeurs et aux politique, c'est la capacité de construire des phrases, d'argumenter et de convaincre.

Maintenant vous saurez pourquoi vous ne pouvez résister à certaines personnes douées de ce type d'intelligence !

Elle estégalement présente tous ceux qui lisent ou travaillent dans le métier de l'édition : écrivains, correcteurs, secrétaires... ainsi que chez ceux qui aiment les jeux de lettres.

 

 

Intrapersonnelle ou intelligence de la conscience de soi

Très "à la mode" actuellement, avec les puvrages d'autoépanouissement, elle nous permet de nous remettre en question, de nous autocritiquer et de nous évaluer.

C'est celle qui nous fait prendre conscience de nos erreurs pour mieux nous améliorer avec le temps.

 

 

Interpersonnelle

Pouvant être assimiliée à l'empathie, ce type d'intelligence nous fait comprendre et deviner les réactions des personnes.

Peut-être par l'analyse de tous les multiples signaux, verbaux, gestuels ou autres (phéromonaux) envoyés par votre interlocuteur.

Elle se rencontre chez tous ceux dont le métier comporte une relation avec autrui : psy-quelque chose, enseignants, chefs d'équipe... Ils savent gérer les différentes personnalités de leurs interlocuteurs.

 

 

Musicale

Tout le monde connaît ce don de comprendre, et identifier les notes d'une mélodie.

Mozart devait être suprèmement intelligent musicalement !

En sont dotés également tous ceux qui ont l'oreille absolue et reconnaissent à l'ouïe une note juste.

 

 

Kinesthésique 

Elle touche l'aspect gestuel : pourquoi certains sont-ils maladroits contrairement à d'autres qui "ont de l'or dans les mains" ?  Voici la réponse !

La possèdent les personnes qui utilisent leur corps : sportifs, masseurs, danseurs, artisans...

 

 

Ceci dit, nous avons tous (heureusement !) plusieurs type d'intelligence, mais sommes plus doués dans certaines que d'autres, d'où nos inclinaisons vers certains métiers ou aoccupations.

Mais il est toujours possible de développer un type précis par des exercices : n'oublions pas que le cerveau est "un muscle " et se développe avec l'usage !

Repost 0
Published by Cybione - dans Miscellanées
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:09

Samedi dernier, je suis allée avec des amies, dont domamido, assister à une veillée de contes dans un lieu bucolique, au bord de la Charente.

 

Commencée par un apéritif musical animé par la compagnie de la Trace elle se poursuivitdans la soirée par une veillée autour de contes dispensés par de jeunes conteurs.

Je vous conseille d'écouter  ici le Maquillage pour avoir une idée de l'ambiance et de la qualité de la prestation (pour la petite histoire, le chanteur était un copain de collège de ma fille).

 

4567183197_af1500ec9c.jpg

 

Quatre sites dispersés dans la nature recevaient autant de groupes découvrant chacun un conteur différent qui nous régalait de ses histoires pendant une vingtaine de minutes.

 

Puis il nous fallait cheminer à la lueur des flambeaux et autres veilleuses pour accéder au lieu suivant, niché dans un écrin de verdure, souvent au bord de l'eau : la promenade était ponctuée des discours des batraciens locaux qui quelquefois faisaient contrepoint aux conteurs eux-mêmes.

 

Ainsi, nous avons eu droit, entre autres, aux histoires du Chevaliers allant à la conquête de la forêt de mémé de Frédéric Naud, de Madame Misère et Monsieur Propre de Jérôme Aubineau, du Jugement de l'arbre issa de Mélancolie Motte et du Fils du capitaine de .

 

Ce dernier conte était improvisé et servait de trame à une performance du peintre Kalié : il prenait inspirations sur la conteuse, se fiant plus à sa scansion et à son rythme qu'aux paroles réellement prononcée. 

En parallèle, la conteuse s'inspirait parfois du travail du peintre, des envolées de sa brosse ou des couleurs apposées sur le papier.

Ainsi ont été créés 4 tableaux fantasmagoriques, horizons ouverts vers de possibles paraîtres, en contrepoint aux 4 mondes différents des contes, très semblables à celui-ci, trouvé sur son site.

 

kalie.JPG

 

Le finale fut la rencontre des ces conteurs qui, à eux quatre,  créèrent une dernière histoire à quatre voix, accompagnée de mélodies de guitare et de textes scandés par un dernier compère.

 

Ce fut une soirée agréable sous les étoiles, calme et paisible, rythmée par les paroles des conteurs et le chant des grenouilles, qui nous donna un avant-goût des vacances.

Repost 0
Published by Cybione - dans Miscellanées
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:17

Aeolus1

 

Cet effet, dont je parlais hier apparaît lors de grand vent : la température ressentie est inférieure à la température  ambiante.

 

Au contact d'un air plus froid que le corps, tous les animaux à sang chaud (dont nous) réchauffent par convection une fine couche d'air au contact de leur peau nue.

Cette couche est un excellent isolant, conservée par le système pileux ou par les vêtements.

 

En cas de vent, cette couche disparaît et le corps doit sans cesse réchauffer (ou essayer tout au moins) la couche directement en contact avec lui, d'où cette sensation de froid décuplé.

 

Cet effet est également appelé refroidissement éolien ou effet froid.

Il a été découvert par Paul Siple, un scientifique américain qui en a fait le sujet de sa thèse en 1939.

D'empirique, le calcul de la température ressentie a été affinée en fonction de la température et du vent, jusqu'à la création en 2001  d'une formule de calcul "relativement" fiable en termes de température ressentie et utilisée notamment au Canada pour donner une idée au grand public lors des bulletins météorologiques de la sensation de froid.

 

Il est à noter :

- que le résultat n'a pas d'unité propre

- que la formule a été créée de manière empirique là aussi, en tenant compte "du refroidissement de la température du visage humain à la vitesse de la marche".

Cet indice est d'ailleurs controversé par nombre de scientifiques dont Miguel Tremblay, physicien qui explique bien ici son point de vue en la matière.

 

Sa formule :

R = 13.12 + 0.62115 T + (0.3965 T - 11.37) x V[puissance 0.16]

 

 

Là où c'est intéressant, c'est que cela permet à nous autres motards d'avoir une idée du froid ressenti à hautes vitesses :

Si la température extérieure est de 5° et que la moto roule à 100 km/heure, je ressentirai une sensation de  froid à peu près équivalent à celui ressenti à -5 °.

 

Soit 10° de différence, importants pour nous qui sommes peu protégés et devons nous couvrir en conséquence.

 

Les météorologistes canadiens ont créé sur le même principe une formule pour définir la sensation de température ressentie par temps humide et chaud  : l'humidex.

Repost 0
Published by Cybione - dans Miscellanées
commenter cet article