Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 11:10
Encore un de plus à mon actif : en 8 ans, j'aurai traîné mes guètres dans 9 services et établissements différents de l'Education nationale, de quoi élargir mon champ de compétences et étoffer mon carnet d'adresses professionnel.

Bilan de cette première semaine : plein de choses à apprendre, le domaine de l'orientation étant tout nouveau pour moi.

J'ai la chance d'avoir (à nouveau) des collègues sympathiques et accueillants, cherchant à me mettre le plus possible à l'aise et à me faciliter ma prise de fonctions.

De plus, ils ne sont pas rigides et m'ont assuré être ouverts à toutes suggestions d'amélioration ou de changement de ma part.
Ce qui viendra éventuellement plus tard, quand je me serai approprié ce poste.

Accueil du public, classement, archivage, secrétariat : j'ai de quoi faire, surtout avec tous les nouveaux logiciels que je vais utiliser.
Sans parler du traitement des statistiques, tâche que j'avais apprise il y a longtemps...  et oubliée depuis.
Cela ne va pas me faire du mal de me replonger dans mes cours d'excel.

Cette semaine aura été riche en enseignements et en découvertes.
Les préjugés concernant l'orientation scolaire ont la vie dure : la réalité (souvent déformée par les jeunes et/ou les parents) n'a que peu de points communs avec l'image véhiculée couramment.
Et je découvre maintenant  en amont le travail effectué par ces conseillers qui n'est pas évident à faire.

Repost 0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 07:47
dans mon armoire. Heureusement !

Car, devant "m'habiller" pour un prochain mariage (je vous rassure, je m'habille aussi les autres jours), je me faisais une joie de sortir une belle robe, achetée en solde (45 € au lieu de 165 €, c'est vous dire si elle est jolie) mais jamais portée.



J'aime beaucoup cette robe à cause de la richesse et de la cariété de ses tissus : tapisserie, brocart broché or, velours dévoré, satinette parsemée de sequins et dentelles.

Las ! Les quelques kilos repris (après avoir été perdus maintes fois) m'empêchent de l'agrafer, mes appâs débordant quelque peu du contenant.

Le pire est que j'avais acheté spécialement pour cette occasion une paire de sandales lamées... Elles me serviront plus tard.

La date approchant à grands pas, je me suis plongée dans mon armoire et qu'y ai-je trouvé ?

Une autre adorable robe (achetée elle aussi en solde et peu portée), toute faite de voiles superposés, agrémentée de deux petits mancherons,  et accompagnée de sa veste elle aussi arachnéenne, chaque pièce étant rehaussée d'une boucle en écaille.
Certes, je serai un peu serrée mais qu'importe.

Avec une jolie paire de mules vert nil (ou des sandales en cuir marron) et un collier 3 ambres, je devrais être mignonne tout plein !
De plus, cete couleur devrait faire plaisir à la mère de la mariée qui aime beaucoup ce vert...

Qu'en pensez-vous ?

    
 
Repost 0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 10:31
Déjà presque la moitié de mes vacances.
Avec, comme chaque année, le même constat  : je n'ai (presque) rien fait, à part me laisser vivre, passer des heures à lire, traîner, surfer.
Quid de mes grands projets de ménage, de jardinage, de peinture (en bâtiment ou d'art), de couture, de rangement ?
Peu de choses.
Certes, j'ai un peu travaillé, mais surtout ai vécu au ralenti, sans horaires définis.

Evidemment, le fait de rester à la maison y est pour quelque chose que de partir: j'ai remarqué que le fait de partir vous lave la tête de toute routine quotidienne, et sans parler des à-cotés ludiques, vous permet de remettre les pendules à zéro, et de revenir avec plein d'enthoussiasme au bercail.

Hélas, si j'ai beaucoup de vacances, il n'en est pas de même de cherettendre qui se crève litéralement au travail (souvent 14 heures journalières, sans week-end digne de ce nom, le samedi étant travaillé).

Ceci aussi n'aide pas, que de cohabiter avec deux horaires, deux modes de vie différents : le plaisir n'est pas le même, s'il n'est pas partagé, et une pointe de culpabilité se mèle au repos.

Heureusement que la solitude (temporaire) ne me fait pas peur : j'aime être seule avec moi-même, sans la pollution sonore de la télévision ou de la radio, à vaqsuer à différentes tâches... ou à aucune tâche du tout.

Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier une bonne (ou moins bonne) émission.

Bon, je vous laisse : j'ai les couses à faire, étendre mon linge, nettoyer mon sous-sol... me réveillerai-je de mon repos, telle une belle (?) au bois dormant ?

Bonne journée...  et bon farniente à ceux et celles qui ont la chance d'ête en vacances.
Comme moi. 
Repost 0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 13:49
Il s'agit de ma dernière résolution en date : j'ai décidé de sourire tout le temps maintenant.

Et je m'aperçois que, lorsque je le fais, je ressens une petite contraction aux coins des lèvres qui est nouvelle pour moi : je devais faire plus souvent, non "la gueule" que jouer à la sérieuse auparavavant.

Mais ne vous méprenez pas : il ne s'agit pas d'un sourire artificiel, de circonstance.
D'un masque figé, tel un rictus, sur ma face.
Non, il s'agit d'un sourire qui vient du coeur et qui n'est pas simplement accroché à mes joues.

Car je veux sourire à la vie qui s'offre à moi.
Aux gens que je croise.
Et leur ofrir ce sourire.
Repost 0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 07:38
Ainsi, Ingrid de Bétancourt est libérée.
Ce fut la "grande" nouvelle d'hier.
Ainsi, la libération d'une femme est plus importante pour l'actualité que bien d'autres nouvelles, touchant pourtant au quotidien plus de français.

Pour n'en citer que quelques uns :
- le scandale des français ayant un emploi (ou retraités) ne pouvant vivre avec leur seul salaire ou retraite, et  obligés de faire nos poubelles pour survivre...
- le déremboursement des médicaments, catastrophe pour les plus pauvres, surtout s'il est assorti d'une augmentation de 200%, voire plus, du prix de ces mêmes médicaments "de confort" ?

Le poids des média, ainsi que celui d'une certaine intelligentsia (n'ayant certainement pas de problèmes de fins de mois)  fait toute la différence.

Certes, il est plus glamour de se mobiliser pour une pasionaria de la politique que pour des smicards ...

Cependant, permettez-moi un bémol : cette affaire est strictement politique, et interne à la Colombie .
En effet, Mme de Betancourt , titulaire de la double nationalité franco-colombienne s'opposait au président colombien actuel dans la course à la Présidence (l'un de ses premiers mots après sa libétration fut d'ailleurs qu'elle continuerait à se présenter aux nouvelles élections présidentielles de son pays).
D'autant plus qu'elle a déclaré, lors de sa libération : « Je remercie l'armée colombienne, l'armée de mon pays, de ma patrie ».
Si ainsi elle ne considère que la France n'est ni son pays, ni sa patrie, alors, de quoi notre pays mêle-t-il, et  pourquoi tant de battage chez nous ?

Parce que la Colombie est trèèèèèès loins de la France, et qu'ainsi notre attention se trouve éloignée des problèmes internes et plus génants ?
Parce qu'ainsi, il est facile à notre président de montrer sa grandeur d'âme et son efficacité ?

Et il est d'ailleurs affligeant de voir notre président essayant de grapiller des miettes du succès de l'opération colombienne, en mettant en scène discours, réception et autres manifestations publiques.
Notamment, d'ailleurs, en affrétant un avion pour emmener la famille d'Ingrid en Colombie, alors que cet argent eût été mieux employé au service des Français.
Seulement, celà aurait été moins "bling-bling".

Nous ne saurons rien de l'histoire réelle de sa libération : la France privilégiait la diplomatie, la Colombie, la force.
L'opération commando est un grand triomphe pour le  président colombien, mais il est remarquable que seuls Ingrid de Bétancourt et 2 otages américains furent libérés, alors que 3.000 otages (dont 700 aux mains des FARC) croupissent encore dans la jungle.
Ceux-ci n'auront eu droit à aucune répercution médiatique.

Ceci dit, je suis très heureuse pour cette femme qui a perdu 6 années de sa vie en tant qu'otage, mais reste dubitative par toutes ces coïncidences et récupérations opportunes.

Et préfèrerais entendre  parler de la résolution des problèmes de nos concitoyens plutôt que de celui de Mme de Bétancourt.




Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 12:00
Une amie vient de m'envoyer ce texte, qui ne m'a pas laissée indifférente.
Jugez-en plutôt :


 Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.
 - Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement.
 
 Elle est bientôt tiède.
 - La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.
 
 - La température continue à grimper.
 
 L'eau est maintenant chaude.
 C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.
 
 - L'eau est cette fois vraiment chaude.
 
 La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.
 
 - La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.
 
 - Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite.
 
 Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte .
 
 - Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons.

 

 Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.
 
 AU NOM DU PROGRES et de la science, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, à l'intégrité de la nature, à la beauté et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.
 
 Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.
 
 Le GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des médias sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses...
 
 Lorsque j'ai annoncé ces choses pour la première fois, c'était pour demain.
 
 LA, C'EST POUR AUJOURD'HUI.

  Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard.
  

 SOMMES NOUS DEJA A MOITIE '"CUITS " ?



Qu'en pensez-vous?
Ce texte m'a profondément interpellée par sa pertinence et la juste description de notre société.





Après recherche, j'ai découvert que cette parabole était tirée d'un livre d'Olivier Clerc , figure protéiforme de l'édition consacrée au mieux-être de la personne (il est auteur, directeur de collection, traducteur...), constitué de 7 métaphores qui sont autant de leçons de vie à méditer.

Il a notamment travaillé avec Don Miguel Ruiz, auteur des
Quatre accords toltèques déja mentionnés dans mon blog.

Coincidences...







Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 06:52
Pour vous toutes, mes soeurs, la suite, toujours sur Femmes.plus.
Liste en partie reprise dans une publicité pour une automobile en ce moment...


Voici les 100 raisons qui nous font nous réjouir chaque jour d’être nées… et devenues femmes !
Ré-jouissons (de) nous !
À lire et à compléter...

1. Quand on ne sait pas quoi nous offrir, on nous offre des fleurs.
Elles sont toujours jolies. C'est pas compliqué !

2. On a plus de chances de se faire prendre en stop.

3. L'intuition est exclusivement féminine.

4. On peut se permettre des voitures minuscules.

Eux auraient l'impression d'y perdre leur virilité.

5. On peut porter des barrettes dans les cheveux.

6. On ne doit pas se raser tous les matins.

7. Notre écriture est plus jolie.

8. Quand on va avoir un bébé, on le sait avant eux.

9. Au cinéma, on a le droit d'avoir peur, pas eux.

10. Les confiseurs ont fait les sucettes spécialement pour les filles.

11. On est rarement daltoniennes.

12. Notre peau est plus douce.

13. On nous donne des noms de fleurs. On leur donne des noms de papes.

14. On a plus de zones érogènes qu'eux.

15. On provoque toujours des cris d'admiration quand on sait remplacer un pneu ou bricoler une prise.

16. Que l'on garde notre ours en peluche de petite fille est attendrissant.
Qu'ils gardent leur ours en peluche de petit garçon est inquiétant.

17. On dit une qualité, on dit un défaut.

18. Nos orgasmes sont plus longs.

19. On trimbale tout ce qu'on veut dans notre sac.

20. Notre bureau est "personnalisé". Le leur est bordélique.

21. On sait ce qu'il y a de bon à prendre dans les horoscopes et on n'est pas plus superstitieuses pour autant.

22. Il existe des tas de machins qu'on peut se mettre ou s'enlever (des tatoos aux faux seins).

23. On échappe aux urinoirs.

24. On a eu très vite plus de maturité que les garçons.
Et ça se confirme en grandissant

25. On peut faire rougir nos voisins de table quand on parle sexe au restaurant ou à la cantine.

26. On peut porter du rose.

27. Quand on met leurs vêtements, ça nous va bien.
Ils ne mettent pas les nôtres et ils ont bien raison !

28. On vit plus longtemps.

29. On a donc plus de chance de toucher le montant de l'assurance-vie.

30. On est capables de jouer pour gagner et de perdre en riant.

31. Quand on craque, on pleure.
C'est aussi efficace qu'une bagarre et on ne risque pas de casier judiciaire.

32. Une fille à sa maman, c'est charmant.
Un fils à son papa, c'est niais.

33. Quand on est invitée et qu'on n'aime pas un plat, on peut prétexter que l'on a pas faim.
Eux sont forcés de se resservir.

34. On est plus douées pour le fou rire.

35. On a FemmesPlus.fr !

36. Nous sommes ivres plus vite, ça nous coûte moins cher.

37. Etre petite peut être un atout. Etre petit est toujours un handicap.

38. On doit courir moins vite pour devenir championne olympique.

39. On peut jouer à la dame avec nos vernis à ongles et continuer de jouer à la poupée avec nos enfants.

40. On n'a pas besoin de regarder "le week-end sportif" pour avoir un sujet de conversation.

41. On peut serrer très fort son amoureux quand on roule derrière lui à moto.

42. On est très douée pour les sous-entendus.

43. A 30 ans, on a encore le droit de faire de la balançoire ou du manège.

44. Ils ne connaîtront jamais le bonheur de porter une minijupe dès les premiers beaux jours.

45. On adore les sitcoms, et il y en a plein à la télévision.

46. Pas besoin de temps mort pour récupérer entre deux youplaboums.

47. On peut enfourcher ou enjamber n'importe quoi sans avoir peur d'écraser quelques couilles au passage.

48. On peut vivre avec une copine sans faire jaser les voisins.

49. Ce n'est pas à nous qu'on risque de demander un coup de main pour déménager le piano.

50. On peut s'entendre dire que "pour une fille, on est plutôt drôle".

51. On danse beaucoup mieux qu'eux.

52. On peut porter des oreilles de Mickey sur la tête sans être ridicules.
Pas aussi ridicules qu'eux, en tout cas...

53. On voit plus de choses dans les formes des nuages.

54. Un mec qui sort avec une fille beaucoup plus jeune est un vieux dégoûtant.
Une fille qui sort avec un mec plus jeune doit être une fameuse affaire.

55. La femme a toujours servi d'inspiratrice aux artistes.

56. On peut faire de la boxe ET être majorettes. Pas eux.

57. On reçoit des bijoux de nos princes charmants.
Et on peut les revendre quand ils cessent d'être charmants.

58. Il y a de la poésie dans le terme "jeune fille". Il y a de la voix qui mue et deux poils au menton ridicules dans le terme "jeune garçon".

59. On ne connaît pas l'éjaculation précoce.

60. Nos organes génitaux sont plus jolis.

61. Nos organes génitaux ne risquent pas de se coincer dans une braguette...

62. On peut faire du charme au serveur et se faire servir d'abord.

63. Quand on est en retard, eux se font attendre, nous on se fait désirer.

64. On peut se laisser séduire, et on n'est pas obligées de faire quoi que ce soit en échange...

65. On se roule plus facilement en boule dans un fauteuil.

66. Les fées sont toujours des filles.

67. On connaît beaucoup plus de chansons par coeur.

68. On chante plus juste.

69. Il y a dix fois plus de boutiques pour filles que pour garçons.

70. Le lycra...

71. On a la réputation d'être plus courageuses, on ne va pas démentir.

72. Un mec qui regarde un film de  est un sale obsédé.
Une fille qui regarde un film de cul le fait pour rigoler.

73. Avec un chapeau de paille, on a l'air d'une starlette.
Avec un chapeau de paille, il a l'air d'un jardinier.

74. Nos sous-vêtements sont plus jolis que les siens.

75. Quand on a des cils courts, on peut tricher.
Quand ils ont des cils longs, ils n'en profitent pas.

76. Après le divorce on a plus de chances d'avoir la garde des enfants.

77. Les producteurs télé pensent d'abord à nous.

78. Les lendemains de  fête, il nous suffit d'un peu de maquillage pour camoufler tout ça.

Eux, ils ont l'air ravagé pendant deux jours.

79. Dans certains restaurants, on nous présente une carte sans prix.

80. Les filles sont des groupies, les mecs des harceleurs.

81. On a plus de subtilité et de nuances dans le plaisir.

82. On est moins poursuivies pour harcèlement sexuel.

83. On entre sans payer dans les boîtes de nuit certains soirs.

84. Il reste encore des hommes qui se sentent obligés de régler l'addition.

85. Quand un bateau fait naufrage, on est évacuées d'abord.

86. On a trois mois de congés de maternité.

87. Nous avons les Wonderbra's !

88. On a rarement des poils sur le dos des mains. Sur la paume aussi d'ailleurs.

89. On devient rarement chauve.

90. Nos excitations sont discrètes, pas les leurs.

91. Si on n'y arrive pas, on peut faire semblant. S'ils n'y arrivent pas, c'est qu'ils sont impuissants. Dans les deux cas, c'est leur faute.

92. Les enfants nous font des bijoux inédits avec des pâtes coloriées.

93. Petites, on jouait à la Barbie ET aux petites voitures.

94. Et on avait de meilleurs bulletins.

95. Les compositeurs nous écrivent des chansons.

96. Les serial killers sont rarement des femmes.

97. Les leaders d'extrême droite sont rarement des femmes.

98. Il suffit de prétendre une grossesse pour essayer de grappiller une place dans le bus.

99. La femme est l'avenir de l'homme.

100. La femme est l'avenir de toute la race humaine.

101. On sait compter... nous !




Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 06:00
Encore un article copié sur Femmes.plus

Pourquoi les femmes,  envient-elles les hommes ?
Pourquoi regrettent-elles parfois de ne pas être un homme ?
Pourquoi quand on les regarde évoluer autour de nous, nous arrivent-il d'avoir des regrets ?
Récapitulatif....


1. Ils peuvent manger une banane sans que personne n'ai d'arrières pensées.

2. Leurs conversations téléphoniques sont finies en 30 secondes.

3. Ils peuvent faire pipi n’importe où, mais alors n’importe où !

4. Ils connaissent au moins 20 façon d'ouvrir une bière.

5. Ils savent ouvrir les bocaux tout seul !

6. Ils partent une semaine en vacances avec une seule valise.

7. Ils peuvent porter un T-shirt blanc dans un parc aquatique.

8. Ils peuvent enlever leur T-shirt quand il fait trop chaud.

9. Ils n’ont pas à gérer la vie sexuelle de leurs amis.

10. Ils ne sont pas des arguments publicitaires, des produits marketings, des objets sur des affiches pour tout et n’importe quoi, vraiment tout et n’importe quoi !

11. Leurs amis ne les critiquent pas quand ils gagnent ou perdent du poids.

12. Les coiffeurs ne les arnaquent pas.

13. Ils ne pleurent pas à chaque fois pendant les films à la télé ou au ciné.

14. Ils gardent leur nom de famille.

15. Ils peuvent être douchés et prêts en 10 minutes.

16. Ils osent quitter un hôtel avec un lit défait.

17. Leurs slips coûtent 10 € le lot de trois.

18. Ils ne sont pas obligés de s'épiler le maillot.

19. Ils ont le droit, à 34 ans, d’être encore célibataire sans que personne ne le remarque, ou ne suppose qu’ils soient homos ou bien frigides.

20. Ils peuvent manger du chocolat sans prendre 3 kilos tout de suite.

21. Un bouquet de fleurs, et hop, on leur pardonne tout !

22. Trois paires de chaussures sont plus qu'il ne leur en faut.

23. Les mécanos leur disent la vérité.

24. Leur humeur n’est pas trop affectée par leurs hormones.

25. Ils peuvent s’asseoir les genoux écartés sans se préoccuper de ce qui se passe.

26. Même travail, meilleur salaire.

27. Les cheveux gris leur ajoutent du charme.

28. Robe de mariage : 2 000 €, location de smoking : 100 €.

29. Ils n’ont pas à quitter la pièce précipitamment pour réajuster leur tenue.

30. Avec 400 millions de spermatozoides par éjaculation, ils peuvent doubler la population de la terre en 15 coups. Du moins en théorie.

31. La cire chaude n'approche jamais leur peau.

32. S’ils font de la rétention d'eau, c'est dans un jerrican.

33. Ils ne refusent jamais un petit rab' de dessert.

34. Ils peuvent acheter un  préservatif sans que le pharmacien ne les imagine tous nus.

35. Ils ne sont pas obligés de prétendre aller se rafraîchir quand ils vont aux toilettes.

36. Les films X sont fait conformément à leur esprit.

37. Ils ont des mères qui leur font encore des plateaux repas à 36 ans !

38. Ils n’ont qu’à froncer des sourcils pour que les enfants se calment d’un coup !

39. Ils n’on pas de mec à supporter !

40. Heureusement, ils ont des femmes avec de l humour !



De quoi me faire pardonner par ces messieurs...

Repost 0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 10:12

L'Homme - Analyse physico-chimique

Trouvé ici, sur ce blog que je recommande fortement.
Il présente la chime et son histoire et est la preuve que les scientifiques ne se prennent pas au sérieux., même s'ils sont très compétents (et passionnés).

 

ELÉMENT : Homme

SYMBOLE : H

ANALYSE QUANTITATIVE : Mesuré à 17 cm bien que quelques isotopes existent en 25, 20, 13 et même 10cm

DÉCOUVREUR : Éve (découvert par accident un jour où elle avait envie de côtelettes)

LIEU D'EXTRACTION : Se trouve en grandes quantités en présence d'un gisement de F très pur

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES

  1. Surface recouverte de poils, raides par endroits, doux dans d'autres
  2. Bout quand on l'agite, se glace quand on le met en présence de la logique et du bon sens, se liquéfie quand on le traite comme un dieu
  3. Devient exécrable lorsqu'on le mélange à n'importe quel alcool
  4. Peut être la cause de maux de tête (ou des maux d'autres parties du corps) ; à manipuler avec précaution
  5. Diminue son entropie directement après sa réaction avec l'élément F (état se manifestant par des ronflements... zzzzz)
  6. Augmente sa masse considérablement en vieillissant, perd de ses capacités réactionnelles
  7. Se déshydrate rapidement par temps sec
  8. Rarement trouvé à l'état pur après 14 ans
  9. Possède souvent un attachement inexplicable à sa roche mère, rendant l'extraction difficile
  10. Si on le met sous pression, devient trop dur et improductif ; n'est productif que si l'on utilise la subtilité, les subterfuges, et la flatterie

PROPRIÉTÉS CHIMIQUES

  1. Tendance très forte à réagir avec l'élément F, même si la réaction est parfois endothermique
  2. Réputé être le meilleur catalyseur pour les réactions de transformation de l'élément F
  3. Possède la faculté d'entrer en réaction avec à peu près n'importe quoi
  4. En cas de réaction importante, l'aspect de l'élément change pour virer au rouge cramoisi
  5. S'il est saturé en alcool, il devient inerte et repoussant pour la plupart des éléments
  6. Ne convient pas pour les taches ménagères et les opérations de nettoyage
  7. Ne convient pas non plus pour les tâches familiales
  8. Est neutre en ce qui concerne la courtoisie et l'impartialité

USAGES COURANTS

  1. Transport de choses lourdes, chauffeur, dîners gratuits au restaurant...
  2. Usage possible pour les activités sexuelles

TESTS

Les spécimens les plus purs ne sont pas synonymes de pureté, et ceux qui ont déjà servi, encore moins.

DANGERS

La réaction avec un autre élément H est extrêmement violente si l'élément F est le catalyseur.

Repost 0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 10:00
Découvert sur un blog, ci-dessous la preuve que j'ai de l'humour :

Élément: Femme
Symbole: F
Découvreur: Adam
Masse atomique: Acceptée à 54 kg, mais peut varier de 40 à 200 kg.
Occurrences: Salles de bain, Centres d'achat, Cuisines, Plages.

A) Propriétés chimiques:
1. Attirée par l'or, l'argent et une panoplie de pierres précieuses.
2. Absorbe de grandes quantités de liquides dispendieux.
3. Peut exploser sans préavis et pour raisons inconnues.

B) Propriétés physiques:
1. Surface habituellement couverte d'un mince film coloré.
2. Gèle pour raisons inconnues.
3. Peut se réchauffer avec le traitement adéquat.
4. Amer si mal utilisée.
5. Peut être encore trouvée à l’état vierge mais la probabilité en est inversement proportionnelle à l’âge de l’élément mais proportionnelle à sa masse atomique et/ou épaisseur du film coloré (voir 1.).

C) Utilisations communes:
1. Comme ornement, surtout dans voiture sport.
2. Très bon nettoyant tout usage.
3. Peut aider à la relaxation.
4. Aide à s'endormir si on les écoute.
5. Certains spécimens sont agréables à caresser.
6. Certains spécimens sont mangeables.

D) Dangers:
1. Peut être extrêmement dangereuse entre des mains non-expérimentées.
2. Illégal d'en posséder plus qu'un spécimen à moins de les maintenir dans des endroits différents et que les spécimens n'arrivent pas en contact entre eux.
3. Tendance à contrôler l'environnement dans lequel elles vivent.
4. Très complexe et difficile à comprendre.

J'attends vos commentaires.
Inutile de vous dire que c'est l'oeuvre d'un homme...
Repost 0