Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 14:48

SATC2.jpg

 

Hier soir, je suis allée voir avec Domamido SATC 2 dans le cinéma de notre ville.

 

Prête à passer une bonne soirée, j'ai déjà été étonnée que nous ne soyons qu' une demi-douzaine de spectateurstrices dans la salle.

 

Qu'importe ! Après quelques pubs, nous voici dans l'univers de Carrie, Miranda, Charlotte et Samantha, jeunes quadra, voire quinquagénaires toujours aussi fashion et glamour.

 

les-4-protagonistes_jpg_500x630_q95.jpg

 

Il est vrai quelques années ont passé depuis leur dernier film, et nous retrouvons ces actrices accompagnées de quelques rides, de relâchement voire de prise de poids  : eh bien, je ne les en trouve que plus attachantes, plus humaines.

Je les préfère ainsi que si elles s'étaient fait botoxer ou lifter à fond pour paraître jeunes.

Bon, à vrai dire, elles sont certainement passées par la case chirurgie ou soins esthétiques, mais aux mains de bons spécialistes (je veux les mêmes !).

 

Leurs personnages se sont aussi rangés et ne sont plus, sauf Samantha, toujours fidèle à son rôle d'amazone décomplexée, à la recherche (ou plutôt à  la chasse) de l'âme soeur.

C'était elle qui portait les tenues les plus sexy dans ce film, bien que beaucoup moins déjantées que celles de ses précédentes apparitions.

 

cattrall-kim_jpg_500x630_q95.jpg

 

Malgré le scénario sympathique (une semaine à Abou Dhabi), j'ai trouvé que ce film manquait de l'espièglerie primesautière qui faisait tout le charme de la série ainsi que du premier opus cinématographique.

Par ailleurs, malgré un budget plus important,  les tenues étaient beaucoup plus (trop) sages, assorties aux personnages plus murs : plus de délires de créateurs, de tenues improbables et importables, plus de défilé haute couture... dommage !

 

J'ai également regretté l'histoire moins échevelée... bref, elles avaient vieilli.

Et surtout étaient casées : beaucoup moins de situations rocambolesques voire ridicules, compensées par la beauté des paysages.

 

Le luxe était moins sur elles qu'autour d'elles (wouah,  la super première classe du super-jet avec ses cocons personnels), notamment dans le splendide hôtel qui servait de cadre à l'histoire.

 

kim-cattrall-cynthia-nixon-sarah-jessica-parker-kristin-dav.jpg

 desert_jpg_500x630_q95.jpgles-h-ro-nes-sur-sc-ne_jpg_110x110_crop_upscale_q95.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celle-ci était bien, certes, mais le pep's était moins présent à mes yeux, de même que le glamour : fini, les beaux mâles papillonnant et flirtant autour d'elles.

Oh, il y en avait, certes, mais en toile de fond, et ceux qui les approchaient de plus près avaient vieilli eux aussi (tout en restant parfaitement consommables, je vous rassure).

 

Heureusement que certaines scènes -trop rares-  renouaient avec la démesure des débuts :  éclats de rire assurés !

 

Bref, je suis restée un peu sur ma faim avec ce film un peu fade, bien que m'étant agréablement amusée pendant ces deux heures de projection.

Partager cet article

Repost 0

commentaires