Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 09:57

banclombaire1.jpg

Enfin ! Je peux reprendre le sport après un arrêt de 6 mois, dû à mes petits soucis de tendinites.

Me revoici donc de retour à la salle de sport depuis la semaine dernière, et encore, avec l'accord des animateurs : pas question de faire n'importe quoi avec mes 2 tendons fragilisés !

 

Dons, à moi le bonheur des abdos et autres cardio-training, histoire de remettre petit à petit la machine en marche.

Max, l'un des coaches m'avait dit que ça reviendrait vite, vu ma motivation (marre d'être flagada -et d'avoir pris au passage une demi-dizaine de kilos), mon ancien niveau (bon, pas terrible quand même, mais j'essayais de mover mon corps plusieurs fois par semaine) et mon style d'entraînement (faut que ça fasse mal !).

 

Et pour faire mal, ça l'a fait, les premières fois qui, pourtant, n'avaient rien de difficile : étant interdite de squats (pas question de fragiliser mon tendon d'achille) et de tractions (idem pour mon poignet), ne me restait plus qu'à faire de l'elliptique (10mn), différents exercices abdos (par série de 10) et un peu de marche calme (10mn).

Et croyez-moi que j'en bavais !

 

Et hier, j'ai pu enfin augmenter les doses et le rythme, pour passer à 15 mn de cardio (elliptique et marche très rapide), toujours mes abdos  (15 à 20 à chaque fois), puis des abdos à la machine et des lombaires (ci-dessus).

Plus de la frappe, certes pas avec les poings, mais je me suis dérouillée les coudes : que du bonheur !

 

Et revenir chez soi ressentant une fatigue mâtinée de saine douleur, après une bonne douche délassante ressemble à un petit morceau de paradis.

 

Sans parler qu'à force de passer des journées moroses assise devant un écran à me morfondre, je sentais mon tonus s'évanouir. Et voilà que je le retrouve, et avec lui mon enthousiasme et mon énergie !

 

Bientôt, je recommencerai la marche, mais je n'ose accélerer les choses, analysant mon ressenti pour ne pas repartir dans la spirale de la tendinite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires