Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 11:39

pintade-copie-2.JPG

La pintade n'ayant survécu que quelques intants à sa cuisson,je me suis permi d'emprunter cette photo à ce blog

qui présente lui aussi une recette de pintade rôtie au tournebroche

 

Suite à mon précédent post concernant une première recette de pintade rôtie, voici la recette, simplissime là aussi, que j'avais utilisée pour ma seconde pintade, cuite elle aussi à l'étouffée.

 

Il faut dire que cheretendre et moi cherchont actuellement à retrouver notre poids de forme (et des formes plus harmonieuses) ; je privilégie donc les recettes les plus diététiquement (pour ne pas dire weight watchèrement) correctes, soit avec un minimum de graisse ajoutée, et plein de légumes.

 

Dans un premier temps, j'avais songé à cuire les deux bêtes en même temps, mais j'ai pensé que varier les goûts serait beaucoup plus agréable pour cherettendre.

 

J'ai donc cuit celle-ci avec des tomates et des oignons, dans un autre ultra pro de Tup**.

Comme je l'avais déjà expliqué, la pintade a une viande contenant très peu de graisse, aussi elle se déssèche très (trop) facilement, ce qui nécessite un aménagement de sa cuisson de manière à lui garder une humidité qui l'empêche de se racornir.

 

Si vous avez déjà rongé (c'est le terme !)  une cuisse trop cuite, dont la chair dure et sèche colle à l'os, vous me comprendrez sans peine !

 

Il vous faut donc :

 

- 1 pintade

- 5 tomates (ou plus, suivant la tailel de celles-ci)

- 3 oignons

- 2 gousses d'ail

- 15 cl de vin blanc

- 1 branche de thym

- 1 feuille de laurier

- huile d'olive

- herbes de provence

 

Emincer les oignons, hacher finement l'ail et couper les tomates en morceaux.

Farcir la pintade avec l'équivalent d'une grosse poignée de ce mélange.

Mettre le reste au fond de la cocotte (huilée si elle est en fonte) avec la feuille de laurier et le thym.

Saler et poivrer généreusement et verser le vin dessus.

Petite variante : au lieu de sel, vous pouvez ajouter 1/2 marmite Knorr volaille - attention, elle est très salée !

 

Huiler légèrement la pintade et la saupoudrer légèrement d'herbes de provence avant de la poser sur le lit de légumes.

 

Fermer la cocotte en enfourner à four chaud (200°) pour une heure.

 

Vérifier au bout de ce temps si la pintade est bien cuite en piquant un couteau : le jus doit ressortir clair, et non rosé.

Sinon, réenfourner pour une dizaine de minutes ou plus suivant la grosseur du bestiau.

 

La pintade peut aussi rester dans le four après la fin de la cuisson, pourvu que le couvercle ne soit pas ôté : elle restera chaude sans se déssecher, et avec l'UP, la peau sera néanmoins dorée et croustillante.

 

En théorie, le fourrage de légumes ne se mange pas : il n'est pas suffisamment cuit, mais a parfumé la viande.

 

A déguster avec une polenta, du riz ou une purée...

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Mes recettes
commenter cet article

commentaires