Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 09:15

  equipe-france.jpg

 

J'ai attendu quelque temps avant de poster sur le Mondial et notre équipe : je ne voulais pas surfer sur la vague médiatique qui secoue le football professionnel français à l'heure du Mondial (quoique qu'elle ne semble guère retomber, avec la volonté du chef de l'Etat de "réguler" le football français, notamment en mettant son nez dans les affaires de la FFF : démagogie ouréelle volonté d'assainir ce milieu ? A moins que ce ne soit une diversion politique bien menée surfant sur l'actualité...).

 

Déjà, je ne suis pas une sportive dans l'âme et de plus,  je n'aime pas spécialement le foot.

Bon, il m'arrive de lever un oeil de mon magazine et de regarder quelques minutes du match que suit cherettendre, mais mon intérêt pour la chose s'arrête là.

 

De plus, cet amalgame de rancoeurs diverses et variées mêlant envie et jalousie sans parler de l'avis général contre le sélectionneur et ses méthodes de travail (que je ne peux faire autrement qu'entendre) me laissent quand même un peu perplexe.

 

Il est vrai que les salaires des joueurs professionnels occidentaux battent tous les records de démesure.

Pourtant, à qui la faute, réellement ?

A mon avis, surtout au système qui joue à plein la loi de l'offre et de la demande, faisant monter à un niveau immodéré le montant de leurs émoluments et autres primes.

 

 

 

Ceci dit, reste à savoir d'où vient cet argent dont bénéficient tous ces clubs qui le dépensent sans compter !

 

Recherches faites, voici ce que j'ai pu glaner des rentrées pécuniaires de ces monstres tentaculaires qui peuvent "acheter" des joueurs des milliers (millions ?) d'euros.

 

 

 

Les recettes diverses et variées :

- entrées des matchs,

- gestion des stades,

- droits de retransmission audiovisuelle des matchs  payés de plus en plus chers par les chaînes du monde entier,

- contrats de sponsoring,

- vente de produits dérivés et marketing.

 

 

Les subventions publiques :

Elles proviennent des collectivités territoriales (villes, des régions...).

Théoriquement, elles auraient dû diminuer, voire cesser après l'autorisation de l'entrée en bourse des clubs depuis 2006, ce qui n'a pas été le cas.

Ces financements, plus ou moins opaques, peuvent donner lieu à des malversations de divers ordres, ce qu'a dénoncé l'IFRAP ici, d'autant plus que les résultats ne sont toujours au rendez-vous !

 

 

Les fonds privés :

- Beaucoup d'équipes de football dans le monde sont maintenant la propriété de personnes privées, milliardaires, cela va sans dire, qui contribuent à leur fonctionnement (rappelez-vous de Bernard Tapie achetant l'OM).

 

- Par ailleurs, de plus en plus de clubs sont cotés en bourse, ce qui est maintenant autorisé en France : en vendant des actions, les clubs récupèrent ainsi de l'argent frais leur permettant entre autres de construire des stades... et de financer les transferts et les salaires de leurs joueurs.

 

 

L'argent de provenance douteuse :

Comme toutes les entreprises qui brassent beaucoup d'argent de diverses provenances (pas toujours identifiables), le monde du football est une manne pour les mafias qui cherchent à blanchir leur argent "sale".

Une enquête de Marc Fernandez, journaliste,  Mafia Football club, dénonce toutes ces pratiques.

Le GAFI (Groupe d'Action Financière)a émis en 2009 un rapport expliquant la situation :

"Nous sommes face à un marché facile à pénétrer pour les criminels. Personne ne demande d'où vient l'argent quand un club achète très cher un bon joueur. L'essentiel est de le faire signer."

 

  

Les jeux et paris :

Déjà, le loto sportif permettait à la Fédération française de football  de récupérer des gains importants.

Une étude de législation comparée des différents jeux d'argent français, émises par le Sénat dit textuellement :

"Le principal bénéficiaire des paris sportifs est la fédération nationale de football".


Depuis, la loi du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne a ouvert un nouveau marché en France, qui existait déjà dans nombre de pays étrangers.

 

A qui va profiter cette dépénalisation des jeux d'argent et l'ouverture des sites de paris en ligne ?

En Europe, un gros scandale de paris truqués fait les choux gras de la presse étrangère.

Pourtant, Frédéric Bolotny, chercheur au Centre de droit et d'économie du sport de Limoges, explique :

"Bien sûr, cette décision semble paradoxale, mais c'est une injonction de l'Europe. Le marché illégal existant déjà, autant le réguler"


Certains pensent que cette dépénalisation et l'essor des paris risque de tuer le football.

D'autres pensent a contrario que cette ouverture va empirer le climat trouble dans lequel baigne le football (article du Figaro du 11/05/2010)

 

 

Quoi qu'il en soit, nous sommes ici bien loin du monde sportif idéal !

 

Alors, par pitié, ne stigmatisons pas systématiquement uniquement les joueurs français.

Certes, ils touchent des fortunes, d'autant plus choquantes qu'en ce moment le mot d'ordre est "serrez-vous la ceinture !"

Certes, ils accumulent les mauvaises performances, surtout en cette période de coupe du Monde.

Certes, ils ne se rendent pas "vraiment" accessibles à tous leurs fans (c'est un euphémisme) et semblent planer bien loin du monde réel.

 

Mais , franchement, si on vous proposait le double de votre salaire pour le même travail, diriez-vous non ?

 

Il est tellement facile de stigmatiser ces hommes qui, par ailleurs, et de déverser sur eux toute la rancoeur accumulée : au moins, eux sont accessibles et servent de boucs émissaires à la vindicte publique.

 

Et je ne rentrerai pas dans la polémique concernant leur entraîneur et ses capacités : d'abord je n'y connaîs rien, et cela ne m'intéresse guère.

Reste juste qu'un dirigeant "normal" se fait vite évincer par son conseil d'administration si ses résultats ne sont pas à  la hauteur de ce qu'on lui demande.

Sans parler de son attitude un brin nonchalante qui comparée avec, par exemple,  celle de Paul le Guen ne le met pas particulièrement en valeur.

Elle donne en effet à penser qu'il ne prend pas ses responsabilités de coach et reporte sur le "pas de chance" la piètre performance de son équipe.

 

Par ailleurs et même n'étant pas sportive ni fan de foot, j'ai quand même remarqué que la France était le seul pays de la séléction mondiale à ne pas supporter ses joueurs nationaux et pire à les descendre en flèche.

 

Le juste retour face à une équipe ne semblant pas motivée par sa nationalité et ne chantant pas en coeur (et avec tout son coeur) son hymne sur le stade, contrairement à ses concurrents  ?

 

 

 

 

Comme quoi l'argent corrompt tout ce qu'il touche, notamment dans les milieux sportifs.

Le sport ne devient plus que l'alibi pour brasser et engranger toujours plus d'argent.

En faisant rêver les foules et les enfants.

Dommage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires

Domamido 25/06/2010 10:51



Tu as ô combien raison, et à suivre ton raisonnement je me dis qu'en effet, la carrière d'un footbaleur étant courte, si on me proposait le double de mon salaire pour faire la même chose,
j'accepterais sans hésiter !


Ceci dit, je pense que les sportifs professionnels, quels qu'ils soient, devraient tous avoir un fixe raisonnable et ne toucher une prime qu'au résultat, d'ailleurs Rama Yade a suggéré de
distribuer la prime que ne mérite pas l'Equipe de France aux petits clubs de foot amateurs. Je trouve que c'est bien.


Comme toi, je n'y connais rien en foot ni ne m'y intéresse. Merci de nous avoir éclairés sur les méandres du sport dit-on le plus populaire auprès des Français.


 


 



Cybione 25/06/2010 14:44



Carrière courte ou pas, je crois que personne ne rechignerai face à une augmentation, fut-elle substancielle.


 


Par contre, OUI, les salaires, primes et autres contrats nous paraissent indécents et devraient être réglementés.


Mais...


Comment ? instances nationales ou internationales, les transferts étant mondiaux


Par qui ? voir de la réponse précédente


Pourquoi ? si c'est de l'argent privé, le libéralisme s'exerce à plein : loi de l'offre et de la demande et nul n'a rien à y dire si les 2 parties (emplyeur/salarié) sont
d'accord.


Franchement, ce n'est pas tant le salaire que la manière qu'ils ont de l'exhiber qui nous gène.


Voyons ce que touchent les PDG d'entreprises (inter)nationales et autres hauts personnages politiques, sans parler des chanteurs et acteurs... Personne ne dit rien dans ce cas-là.


Par contre, que les subventions diverses s'arrêtent, tout à fait d'accord !


On  ne subventionnepas les entreprises comme  ça, en France !