Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 16:38
C'est la question que j'ai posée samedi dernier à mon médecin.
Et sa réponse fut : je ne peux, en mon âme et conscience vous le conseiller ou pas.
C'est à vous de faire votre choix.
Cela dénote quand même d'un gros problème, si un professionnel de santé, qui vous connaît bien qui plus est, ne peut vous donner une réponse claire !
Et pourquoi ?

- Parce que la grippe A peut avoir des effets désastreux sur les personnes fragilisées au niveau santé, surtout respiratoire : le virus attaque violemment le tissu pulmonaire.

- Parce que les vaccins actuellement délivrés contiennent pratiquement tous des adjuvants, aux effets secondaires encore inconnus, notamment des conservateurs et des "boosters" :

  • Des sels de mercure (sous les noms de thiomersal,  thimerosal, merthiolate, sodium ethylmercurethiosalicylate ou timerfonate de sodium) sont ajoutés comme anti-infectieux.En allemagne, un vaccin contenant du mercure et de l'albumine a d'ailleurs été interdit, à cause "d'effets secondaires graves et fréquents".
  • D'autres adjuvants, ajoutés pour pouvoir diminuer la dose d'antigènes de chaque dose, risquent également de provoquer des maladies auto-immunes : le risque est très faible, mais irréversible.
C'est pourquoi le syndicat des infirmières SNPI CFE-CGC demande à ses affiliés de bien mesurer le bénéfice/risque avant de se faire vacciner.
Son article est édifiant : les adjuvants incriminés (par exemple l'AS03, mélange de squalène et de polysorbate) sont des amplificateurs d'effet  qui permettent de réduire des 2/3 la quantité d'antigène présent dans chaque dose.
De plus, chaque laboratoire a "son" mélange breveté, différent de celui de ses concurrents.
Le problème, majeur, est que ces adjuvants, qui peuvent influencer de manière imprévisible la réaction à l'injection, n'ont jamais été utilisés auparavant dans des vacinations à grande échelle (contrairement à ceux présents dans les vaccins contre la grippe saisonnière, d'ailleurs recommandés).
Selon ce syndicat, la campagne massive de vaccination est inquiétante, car comparable à une expérimentation grandeur nature étant donnée le manque d'informations et d'expérimentations in situ en amont.

De même, nombre de professionnels de santé se font l'écho de tels questionnements : 

CFTC Santé des Hôpitaux de STRASBOURG,   ,    ,


Pourquoi ce changement de protocole ?  

Officiellement, pour répondre rapidement au besoin massif de doses. Peut-être pas faux, mais je me demande s'il est bien nécessaire de faire passer (aussi et surtout) l'intérêt des firmes pharmaceutiques avant la santé de chacun.

Je ne mets surtout pas en cause le principe de la vaccination qui a permis à la mortalité humaine de reculer de manière impressionnante.


Seulement, je me pose la question sur le bien-fondé et les fondements de cette démarche :

-  l'intérêt public passe avant l'intérêt particulier : jusqu'à  quel pourcentage de "victimes" le risque est-il  acceptable ?

- quel est le taux de létalité actuel de la grippe A ?
Toujours d'après l'article ci-dessous, cette grippe serait très contagieuse, mais peu de cas graves et de morts " comparativement au 4 à 6.000 morts français annuels dus à la grippe saisonnière " : ce chiffre n'a pourtant jamais été communiqué au grand public. Nous en sommes à ce jour à 68 décès dont 6 sans facteurs aggravants suivant l'institut de veille sanitaire.  

- dans quelle mesure les pouvoirs publics se méfient-ils d'une possible mutation du virus, qui semble arriver en ce moment.
Ce très bon article de Martin Winckler démonte cette crainte : s'il mute... le vaccin ne sera plus efficace, comme celui dela grippe "normale" à refaire chaque année pour cause demutation !





- pourquoi favoriser une vaccination "à la seringue", plus chère, alors que des moyens alternatifs existent, comme le pistolet à injections : une fois acheté, il suffit d'acquérir les doses.
Sans parler de la diminution des déchets biologiques : plusieurs millions de seringues, cela a un coût, tant à l'achat qu'à la destruction, règlementée.

D'ailleurs, par regroupement des chiffres donnés par les sources officielles, le prix des doses varieraient approximativement entre 6 et 10 euros la dose, la différence correspondant au matériel nécessaire à l'injection (seringue, aiguille).
A raison de 94 millions de doses de vaccin commandées, ce petit matériel serait acheté :
94.000.000 x 4 € = 376.000.000 €, soit 376 millions d'euros uniquement en seringues et encore, n'est pas compté ici le prix de la collecte et du traitement de ces déchets !

Même si les pistolets a vaccination ne sont pas donnés, je ne pense pas que leur prix atteigne ces sommes démesurées !


- Quels sont les liens exacts entre notre ministre de la santé, Mme Roselyne Bachelot et les lobbies pharmaceutiques ?

Le journal de François Ruffin, le Fakir Presse présente sur son site le "vrai CV de Roselyne Bachelot" précisant qu'elle aurait été :
- de 1969 à 1976 déléguée à l'information médicale des laboratoires Ici Pharma
- de 1984 à 1989 chargée des relations publiques des laboratoires Soguipharm.
Elle aurait également été visiteuse médicale pour le laboratoire  pharmaceutique Astra Zaneca.



Dans l'émission "Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet diffusée sur France-Inter le mardi 24 novembre 2009, il est dit que Roselyne Bachelot a été porte-paroles de laboratoires pharmaceutiques pendant 12 ans.
Vous trouverez sur ce site l'enregistrement de cette émission (voir les parties 8/12 et 9/12, dans la frame de droite du site)

De même, les experts du Groupe d'expertise d'information sur la grippe (GEIG) seraient financés à 100% par des laboratoires pharmaceutiques producteurs de vaccins, et ce, à hauteur de 400 000 par an.
Comment peuvent-ils dans ce cas donner des informations crédibles et, surtout, exemptes de tout lobbying ?




Christian Lehman, médecin généraliste présente ici  dans un article très bien documenté, sa vision de tous les tenants et aboutissants de la campagne actuelle, qui vont bien au-delà du simple souci de santé publique.


En attendant, de nombreux pays ont organisé leur campagne de vaccination .
Certains de ces pays ont déjà réagi (articles visibles sur le site Pharmacritique) : certains ont déjà dénoncé des alertes allergiques (article du 25/11) tandis que d'autres, tel la Pologne, refusent maintenant des vaccins avec adjuvants "mal testés" (article du 23/11).

Au Canada, à la suite des inquiétudes concernant le nombre élevé de réaction allergiques, ayant amené au retrait d'un lot de vaccins, il se peut que le vaccin Pandemrix/Arepanrix (très proche du vaccin françqis) soit entièrement retiré du marché.

En Allemagne, la vaccination anti-grippale a créé de nombreux remous : d'après le Spiegel, les membres du gouvernement , l'armée et les employés de l'Institut Paul Ehrlich ( l'autorité chargée d'approuver les vaccins) seraient vaccinés par un vaccin différent de celui proposé à la population !

Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires

z5x9 08/12/2009 14:42


Comme mentionné dans l'article, l'intérêt collectif prime pour nos dirigeants. Cet intérêt (je pense) n'est pas de nous "sauver" de la grippe, mais de faire en sorte que notre économie ne soit pas
(ou le moins possible) impactée par cette grippe (et le taux d'absentéisme qui peut en découler).


Cybione 08/12/2009 14:56


En effet, mais quid de l'intérêt particulier des citoyens avec tous les problèmes récurrents induits par cet ajout sans filet ?
On arrive dans un système paradoxal à 2 intêrets :
- protection du citoyen
- profits pour le lobby des firmes pharmarceutiques.

En réalité, le principe de protection est valable jusqu'à quel point ?

J'ai appris dernièrement par un personnel de l'hôpital de P que deux jeunes mères venaient d'accoucher d'enfants morts-nés peu après s'être faites vacciner...
Y a-t-il un rapport ? Cela fait quand même froid dans le dos.


krystele 02/12/2009 07:37



BONJOUR


................. // ....C est en toute simplicité


.................. // . . .....En ce jour.....


................ // _-_/ ...Et au nom de notre amitié


................ /`'--'` /.....Et sincérité...


................ /_|-♥-|_... Que je viens te souhaiter


................. ___//........Un bon mercredi


.................. /)�(/.....Es une bonne journée


................ /______...


....;;..............|_|_|... .. krystele



Cybione 24/02/2010 09:40