Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 08:29

ferry.jpg

 

Une nouvelle, annoncée le 11 juin dernier,  a vite été étouffée sans que personne ne fasse (trop) de remous, le scandale du remboursement par Matignon des salaires percus par Jean-Luc Ferry.

 

Rappellez-vous : l'hebdomadaire Le canard enchaîné dévoile dans son édition papier du 8 juin que l'université Paris VII reproche à cet ancien ministre d'avoir perçu un salaire de professeur d'université sans donner de cours pendant l'année 2010-2011, soit près de 4.500 € net mensuels.

 

En effet, pour pouvoir assurer son ministère, il avait demandé une décharge de cours (acceptée) et son administration l'avait mis à disposition deMatignon.

 

Cependant, à la suite de la loi sur les Universités, tout aurait du être revu en septembre, le fonctionnement de celles-ci a changé, notamment en mesures de dépenses.

Ainsi, la mise à disposition (fonctionnaire toujours payé par son administration d'origine) de M Ferry aurait due être revue, ou ses heures de cours assurées.

 

Mais le véritable problème, à mon sens est celui-ci : M Ferry a-t-il exercé ses fonctions de ministre avec le seul traitement de son administration (normal en cas de mise à disposition) ou a-t-il également été payé en tant que ministre ?

Or, le décret du 6 août 2002, établit : " le montant du traitement brut mensuel d'un ministre ou d'un ministre délégué est "égal au double de la moyenne du traitement le plus élevé et du traitement le plus bas perçu par les fonctionnaires occupant des emplois de l'Etat classés dans la catégorie "hors échelle"".

Donc chaque ministre erçoit effectivement un traitement.

Et il apparaît qu'un ministre d'Etat, un ministre ou un ministre délégué gagne un peu plus de 13.000 euros par mois.

 

Donc, M Ferry a vraisemblablement effectivement touché deux traitements, en tant que professeur et en tant que ministre.

Il a également émis des dénégations assurant qu'il avait bien  "effectué un vrai travail" et non occupé un emploi fictif.

 

Or ne peut être mention d'emploi fictif qu'en cas de financement de parti politique ou d'enrichissement personnel (jurispudence), ce qui n'est manifestement pas le cas ici : M Ferry a juste bénéficié d'une zone de non-droit  sur les emplois cumulés.

 

Le comble de l'hypocrisie est que Matignon a décidé de rembourser ces fameux "salaires" (en réalité des traitements là aussi, puisque versés à un fonctionnaire, qui n'est en aucun cas salarié par l'Etat).

 

Mais d'où provient cet argent si commodément alloué ?

Des fonds publics, donc de notre poche.

 

Donc, c'est bien nous qui remboursons à l'Université de Paris VII des sommes touchées par un professeur pour des cours qu'il n'a pas honorés de sa présence.

 

Un comble en cette période d'austérité et de belles paroles nous poussant à l'économie !

 

 

Et il faut dire que ce genre d'accumulation de salaires, traitements, primes et autres avantages divers sont légion dans les administrations, pour peu que l'on appartienne à  la catégorie A (correspondant aux cadres du privé).

 

Mais, à dire vrai, personne ne s'offusque de cet état de faits dont des milliers de fonctionnaires profitent.

Un exemple au hasard ?

Les professeurs, qui, en période d'examen, non seulement n'effectuent pas leurs cours mais également sont payés en heures supplémentaires lorsqu'ils corrigent des copies sur leur temps de travail normal.

Ce qui crée d'ailleurs de belles paniques quand ceux-ci se dérobent, comme cette année : au lieu d'embaucher des vacataires ou contractuels (ce qui donnerait du travail à des chômeurs), on préfère double-payer des enseignants...

 

Trouvez-vous cela normal ?

 

Dernière question : pourquoi également s'acharner ainsi sur une seule personne, alors que nombre des collègues se retrouvent dans le même cas de figure ?

Pour le punir d'avoir brisé l'omerta en parlant des dérives sexuelles pédophiles d'un ancien ministre.

Et dont là encore, personne ne parle plus, malgré l'assertion que lumière (et justice, le cas échéant) serait faite.

 

Illustration provenant de Le NouvelObs sur le même sujet

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires

fée des agrumes 22/06/2011 10:17



La France est une république bananière. Je n'en démords pas.



Cybione 22/06/2011 14:29



Rien de nouveau sous le soleil entre ultra-libéralisme, népotisme, arrivisme et autres trucs immondes en -isme...