Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:40

 

 

affiche-20x30.jpg

 

Et voilà, Miroirs du Futur est terminé !

 

Ce festival auquel j'ai consacré temps de temps et d'énergie a fermé ses portes après 3 jours d'émotions énormes, bonnes (beaucoup !) ou mauvaise.

 

Samedi midi, j'ai souffert d'une descente de speed : peu - pas assez !- de monde dans la matinée, alors que de GROSSES pointures étaient présentes et nous faisaient cadeau de leur temps, de leurs compétences et de leur disponibilité.

Le public avait du préférer se promener et profiter du soleil ...

 

Quoiqu'il en soit, un moment de découragement intense m'a submergée après toutes ces semaines de travail intense de préparation, ces réglages fins de l'organisation, cette peur d'oublier des choses ou d'en  rater d'autres.

A tel point que je me posais la question de tout arrêter, ou de viser autre chose.

 

Cependant, ce qui fait la force de ce festival (et je l'ai entendu maintes fois) est son accueil, dû à la petite troupe que j'ai fédéré autour de mon projet.

 

Et je pense pouvoir dire que ce festival est basé sur l'amour : celui que me portent "mes" bénévoles, quel que soit sa forme : car beaucoup de ces personnes n'ont qu'un faible intêret (voire pas du tout) pour ce domaine et pourtant elles m'ont suivies, nous ont suivies, les trois devenues quatre mousquetaires fondatrices de cet évenement.

 

Donc, merci à elles, à nos maris, nos amis, à nos familles qui nous (et surtout moi) ont supportées pendant ces moments où un seul dessein nous habitaient : la réussite du festival !

Et merci avant tout à cherettendre, tout juste sorti d'opération, qui a pris mon relais dans la maison (que j'ai plus que négligée pendant tout ce temps). Il a souffert sans se plaindre et est resté, fidéle comme un roc, à mes côtés, me soutenant, me poussant à me surpasser et, surtout, en me disant "je savais que tu  pouvais le faire".

 

Pendant ce temps (2 mois ?), ce projet passait avant tout et j'étais rivée à mon ordinateur, jonglant entre les mails, les tableaux excel, les memento (que j'oubliais partout) et mon portable.

 

D'ailleurs je remercie particulièrement Apple et son i-phone, auxiliaire précieux de ce festival ! (;o))

Je crois que si je l'avais pu, je me le serai fait greffer sur le bras, tellement il me suivait en permanence, me permettant, outre sa fonction de téléphone, de relever mes boîtes mails,  retrouver des courriers, lire des documents, retrouver des adresses ou contacts.

 

Il m'a d'ailleurs été particulièrement utile alors que notre ordinateur rendait l'âme vendredi dernier, au début du festival !

Ce lâcheur a d'ailleurs pu être réanimé hier, calmement : aurait-il paniqué devant l'ampleur du travail demandé et décidé de se faire porter pâle ?

Je l'en soupçonne fortement !

 

Quoiqu'il en soit, me voici au bout de cette aventure... pour cette année.

Et après un premier bilan -positif-, prête à repartir pour de nouvelles aventures, plus grandes, mieux encore, et toujours à Civray !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domamido 10/05/2011 18:23



Oui et ce, d'autant plus qu'il va nous falloir une rallonge, de subventions, si j'en crois notre trésorière....



Cybione 13/05/2011 11:45



Dans la mesure où nous avons reçu le tiers de l'an dernier, c'est normal !


Mais c'était prévu, donc no soucy.



Domamido 10/05/2011 16:19



Voilà, ne surtout pas se laisser démonter. Tu vas voir, dès que le salon aura pris de l'envergure, les élus seront les premiers à s'en attribuer les mérites et à appuyer le fait qu'ils nous
soutiennent.


 


 



Cybione 10/05/2011 16:42



Eh oui, cela s'appelle de la politique !


Mais c'est de bonne guerre puisque sans subventions nous n'aurions rien pu faire !



Domamido 10/05/2011 11:57



Je n'ai su qu'après, par ta fille, que tu avais craqué ! C'est normal, car en effet, tu y a mis toutes tes tripes, mais ne te décourage pas, et n'expatrie pas le salon ailleurs, ça ferait trop
plaisir à nos élus. Ils ne nous soutiennent pas ? Eh  ! bien, nous irons trouver des sous ailleurs ! Beaucoup de festivals/salons, ont commencé petitement et se sont développés, ayant fait,
à leurs débuts, de lourdes dettes. Si nous, nous en tirons sans rien devoir à personne, ce sera déjà bien.


Et, je crois que cette année a été le summum en terme de relations humaines, pour moi, en tous cas. Il faudra nous y prendre autrement et ce, dès que possible ! Et, déjà, réserver les dates,
avec 2 jours pour les scolaires.


Courage, on va y arriver !


 



Cybione 10/05/2011 15:42



Mais si, ils nous soutiennent, et je comprends leur point de vue : inutile de trop donner à une association qui gère tellement bien ses dépenses qu'elle a du rab'.


 


Par contre, la surenchère qur la fréquentation de notre salle était peut-êter un peu too much.


Certes, si on proposait des auteurs "bankables" qui passent au 20h, (PPDA par exemple) nous aurions certainement eu plus de fréquentation, mais nous voulons justement emmener la culture, une
autre culture pour la faire mieux connaître.


Mais pour les élus seule compte la fréquentation ; il est vrai que l'argent public ne doit pas être gaspillé non plus, mais quand même le maire de la commune ne fait pas 20 mètres, pour ne
serait-ce que visiter ce pour quoi son conseil a donné de l'argent, cela fait désordre et montre l'intêret qu'il porte aux manifestations locales.


C'est tout cela qui m'a fait craquer los de mon discours, mais à nous d'intéresser les gens et de les sortir de leur torpeur.


Ceci dit, les autres grands festivals ne se sont pas fait en un an, ou alors avec l'aide de politiques de haut niveau, et avec des subventions faramineuses, comme Utopiae à Poitiers violà une
dizaine d'années.


 


Le principal est que le public présent se soit rendu compte de la qualité de ce qui lui était proposé.


 


Et j'ai dejà des projets pour l'an prochain, ne serait-ce que l'ouvrir davantage aux scolaires comme tu le proposes.


Et je crois que je vais prendre au mot les propositions eds auteurs et intervenants et les mettre à contribution !