Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 10:04
J'ai actuellement décidé de vider mon congélateur, envahi par mes différents ajouts "au cas où".
Résultat, je m'y perds dans cette profusion de nourriture qui va se gâter à force d'être oubliée.

Donc, hier, j'avais entrepris de cuisiner des queues de lotte (achetées surgelées), avec ces contraintes :
- utiliser ce que j'avais sous la main
- que le résultat soit savoureux,
-  que la recette soit "light" (en effet, j'espère me délester de mes rondeurs superflues).

Donc, en mixant plusieurs recettes, j'ai concocté cela dont le principe peut être modulé à tous les poissons blancs et autres filets.

Pour 4 personnes environ, il faut :
- 1 sachet de queues de lotte portion (500g environ)
- des tomates bien mures (évitez celles vendues hors saison : elles sont acides)
- 2/3 échalotes
- 1 cuiller à café de paprika
- 1 verre de vin blanc sec

Décongeler au micro-ondes (si ce n'a pas été fait avant) le poisson.
Pour des filets, je conseillerais plutôt de les mettre utiliser congelés pour leur éviter de se défaire à la cuisson?

Dans une cocotte, faire revenir dans un peu d'huile d'olive (une lichette !) les échalottes émincées.
Quand elles sont transparentes ou blondes, rajouter les tomates épépinées (= pressées dans le poing au-dessus de l'évier) grossièrement coupées en morceaux et le vin blanc.
Donner quelques bouillons.

Pendant ce temps, rincer les poissons.

Eteindre le feu sous la cocotte et mixer (au mixeur plongeant) le mélange : il doit devenir lisse.
Remettre sur le feu, ajouter sel et paprika, remuer puis poser dedans les queues de lotte.
Couvrir et faire cuire à tout petits frémissements environ 20 minutes pour la lotte (elle continuera à cuire dans son jus une fois la flamme éteinte).

Pendant ce temps, faire cuire du riz ou des pommes de terre en accompagnement : le poisson baigne dans une sauce parfumée plus ou moins liquide.

Je vous garantis que le résultat est délicieux, bien que ces poissons (importés de chine) n'aient pas été parmi les plus fameux que j'aie cuisinés.
Peu chers, ils avaient pratiquement autant de vertèbres (qui se défont d'ailleurs très facilement) que de chair et celle-ci etait un peu fade (poissons trop petits).

Je vous conseille donc, si vous l'aimez, de rajouter à la cuisson du piment d'espelette ou un peu de piment.
Le but n'étant pas de faire ici une préparation "à la provencale", j'ai évité de mettre ail, thym ou laurier.

Autre variante : rajouter également un ou deux poivrons aux tomates pour corser le goût.

Bref, à vous de jongler avec cette recette en fonction de vos goûts et des produits que vous avez.

Bon appétit !

Par contre, si vous cuisez ainsi des pavés ou des filets de poisson (cabillaud, colin...), ne les remuez surtout pas et cuisez-les à feu très doux.


Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Mes recettes
commenter cet article

commentaires

achat vin 01/10/2009 10:32


Excellente recette ! je note ! merci


Cybione 06/10/2009 11:43


Tu me diras ce que tu en penses !