Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:00
Dernièrement, dans un salon du livre, j'ai découvert l'ouvrage de Claude Jacquot :

Nues tout simplement





Le livre de ce photographe tranche dans le monde des beautés formatées et photoshopées en présentant "de vraies femmes" comme il le dit lui-même, de tous âges et de toutes morphologies, telles que nous le sommes nous-mêmes ou en croisons tous les jours.

Donc, pas de mannequins, ici, ni de modèles professionnels, mais simplement des femmes qui ont osé se mettre à nu sous le regard pudique et timide du photographe et qui, justement racontent cette expérience en légende de leurs photographies -sublimes-en noir et blanc.


FR3  a tourné un petit reportage sur ce photographe et sur sa démarche qui n'est pas sans rappeler celle de l'émission de télé "réalité" (pour moi plutôt télé à la limite du voyeurisme par son traitement de ce sujet qui aurait pu être beaucoup plus humain, en laissant de coté le sensationnel plus accrocheur et vendeur)  Belles toutes nues dont le but était de faire accepter leur corps (et leurs rondeurs) à des femmes enrobées.

Ici, aucun traitement de l'image ni de la femme, pas de fards ni de manipulations quelconques.
La parole leur est donnée : elles sont les vrais maîtres d'oeuvre de ce livre, choississant les poses, les décors (souvent chez elles), les clichés à éditer et évidemment en écrivant leur texte.

Une belle réussite saluée par nombre de professionnels.

Dommage qu'il était si cher pour ma bourse (35 €), sinon je l'aurais bien acheté.
Et encore, pour un livre d'art et de si belles photographies, ce n'est pas cher : au moins il possède un contenu qui restera au-delà des photographies, un message d'espoir de la part de toutes celles -anonymes- que nous cotoyons journellement et qui ne se trouvent pas plus belles que vous et moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Mes coups de coeur
commenter cet article

commentaires

cybione 22/06/2009 16:30

Coïncidence : je viens de poser nue pour mon tatoueur qui voulait immortaliser ses oeuvres dans son site.

Effet bizarre quand même... Même s'il n'y avait aucune gêne entre nous, cela m'a fait drôle quand même.

Sinon, je ne vous parle pas des clichés : quelles horreurs, toute cette graisse sur mes hanches et mon dos !
Je savais que j'avais pris ces derniers temps, mais je ne m'attendais pas à un tel désastre !

Cybione 24/02/2010 09:42


Et c'et pour ça que je me reprends en main avec WW !


jardin zen 22/06/2009 15:40

connais-tu un blog qui s'appelle LE HANGAR et qui publie critiques litt.,chroniques,textes,.. etc;pour toi qui aime tant les mots et les livres,...tu devrais y faire un tour ..
biz

Cybione 22/06/2009 16:14


Non, je ne connaissais pas.
Merci, j'y vais de ce pas.


Domamido 18/06/2009 12:05

Mais je m'aime telle que je suis, ce que je n'arrive pas à faire, c'est accepter de mettre à nu ce que j'ai d'intime.Les seins, encore, ça va, mais le sexe... Je dois certainement trop érotiser la démarche de la nudité.

Cybione 22/06/2009 13:43


Je vais justement écrire une autre note à ce sujet.


Domamido 18/06/2009 10:39

C'est vrai que, vu ce que tu as vécu, ton rapport à la nudité peut être différent. Du coup, moi aussi, je suis en train d'opérer un travail sur le rapport que j'entretiens avec mon corps. Je ne pense pas que je serais capable d'aller dans un club de naturistes. Hors de question pour moi de me balader, les fesses et l'intimité visibles de tous, même s'il paraît que "personne n'y fait plus attention". Quand même...Donc par conséquent, poser dans un livre comme celui que tu présentes, Cybione, risquerait de me poser le même problème.

Cybione 18/06/2009 11:47


Honnètement, je ne sais pas si j'en serais capable moi aussi : en théorie oui.
Mais je crois que c'est le premier pas qui compte.
Et le fait de ne pas se juger soi-même négativement, d'abord.
Si tu t'acceptes telle que tu es (et que tu t'es faite au fil des ans), tu ne craindras plus le regard des autres.


Cybione 17/06/2009 22:15

Moi, cela fait plus de 20 ans que je n'ai plus le même rapport au corps que la plupart de mes contemporain(e)s.
D'abord, vivre dans dans une région chaude (qui impose la dépose des vêtements dès que possible) diminue le poids social : quand tout le monde se balade en maillot de bains ou en sous-vêtements, on arrive à le trouver normal (tant que les attitudes restent naturelles : on n'est pas dans la séduction, mais dans la chaleur ).

Plus tard, 4 mois à être lavée et torchée (car c'est le mot, cru je l'avoue) pour cause de mains bloquées "en pinces" vous font remettre les pendules à l'heure.

Et là aussi, aucune gêne dans mes rapports avec les soignants, si ce n'est MA gêne de les "forcer" à faire ce travail -leur travail, me disaient-ils, sans aucun jugement quel qu'il soit- que JE trouvais dégradant (au début).
Mais trouvons-nous dégradant de changer les couches de nos enfants ?
Là aussi, le rapport au corps est déformé par le poids des habitudes sociales et religieuses (surtout!).

Et ce n'est même plus une représentation sexuelle qui nous est imposée, mais pire, une obligation de rentrer dans des normes totalement artificielles de beauté, de jeunesse et de minceur (maigreur ?) impossibles.

Cybione 24/02/2010 09:44