Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 15:44
Vous est-il déjà arrivé de faire du mal sans le vouloir -évidemment- à la personne qui partage votre vie ?

Souvent, malheureusement, c'est le résultat d'une focalisation (accompagné d'un blocage) de notre part sur un détail infime, dissonnant,  dont nous faisons une montagne, en occultant tout ce qui existe autour.
Alors que l'autre ne comprend pas ce qui nous arrive, il ne voit que le résultat (désastreux) de notre entêtement borné sur le sujet qui nous tracasse et nous ragasse sans nous laisser de répit.

Ainsi, naissent deux points de vue parallèles (et donc incapables de se rencontrer pour dialoguer), qui donnent naissance à une foule de ressentiments, sans parler de la dégradation de notre image (déjà bien entamée par le problème initial).

Aucun n'entend ce que l'autre dit (ou veut dire) et reste focalisé sur son idée... fausse évidemment.


Cette situation me fait penser à un conte de Jacques Salomé dans son livre "contes à guérir et à grandir " (ici, un lien vers quelques uns de ses contes) dans lequel  le "héros"  de l'histoire disait  cela me fait mal, ou cela n'est pas bien  à ses interlocuteurs qui lui répondaient sur le sujet  (mais non, cela ne fait pas mal ou si, c'est bien) mais non sur ce qu'il voulait réellement exprimer, son mal-être et sa douleur qu'il voulait ainsi transmettre, ne sachant comment l'exprimer autrement.

Ainsi, il ne se sentait jamais réellement compris et restait insatisfait, frustré, alors que l'autre personne voyait simplement quelqu'un qui se plaignait, à tort ou à raison (mais souvent à tort, puisque cette douleur était en grande partie sa création, totalement disproportionnée à la cause).

Je ne sais si je me suis bien exprimée, et si j'arrive à me faire comprendre, mais j'en suis là actuellement, à essayer de dire "j'ai mal au fond de moi" et non pas à me plaindre... et à faire du mal à mes proches.

Maintenant, je suis arrivée à cerner la cause de cette douleur, à la reconnaître et à l'évacuer petit à petit.
Car elle n'est pas  le résultat de ce qui m'est fait, mais le miroir de ce que je me fais.
Il faut donc que j'arrive à me comprendre, et surtout à me pardonner, à m'aimer avant de pouvoir guérir le mal que je fais.

C'est si facile, en théorie...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fee+des+agrumes 30/05/2009 14:49

ps: voici un résumé du texte nommé par Domamido et qui me semble clair, en lien :
http://www.local.attac.org/attac38/tele/nv/les_mots_sont_des_murs.pdf

Cybione 02/06/2009 14:46


Encore merci à  toutes 2 !


fée+des+agrumes 30/05/2009 14:31

C'est de ton petit texte dont je parlais ! Arriver à dire que ces blocages sont liés à qqch qui vient de soi, c'est déjà un sacré pas de franchi !
Ici, l'adresse du site officiel ( en travaux):
http://nvc-europe.org
J'ai découvert la cnv à travers un groupe que j'ai rejoint il y a quelques mois. Avec le travail effectué en amont, j'ai rapidement pu y trouver de quoi alimener ma propre démarche et ouvrir encore plus les yeux sur le jeu de massacre du quotidien. Evidemment, j'avance vite alors que d'autres restent cantonnés dans leurs systèmes malsains et fermés. Peu m'importe, je sais désormais que c'est à chacun d'assumer ( ou non) ses responsabilités).
la base de la cnv est d'être à l'écoute de ses ressentis pour être en mesure d'écouter ceux de l'autre. C'est une pratique concrète de relation à soi et à l'autre à partir d'une prise de conscience de notre humanité... en gros. Si tu as des questions, je répondrai de mon mieux et dans la mesure de mes capacités.
Amicalement.

Cybione 02/06/2009 14:45


Merci !
Eh oui, il est tellement plus facile de rejeter la faute de tout ce qui nous arrive sur les autres !
Je vais aller faire un tour sur le site.


Domamido 30/05/2009 13:03

Je te passerai le bouquin "les mots sont des fenêtres sinon ce sont des murs", la bible de la CNV, assez difficile à capter, enfin pour moi. Toi, tu y seras peut-être plus réceptive.

Cybione 02/06/2009 14:44


Avec plaisir !
J'avais oublié que tu m'avais parlé déjà parlé de cet achat.


fée+des+agrumes 29/05/2009 21:56

Cheminement.

Connais- tu la communication non violente?
Avec elle, mon regard est devenu encore pus clair. Balayage de la maladie, de la psychanalyse et désormais, ne sérénité profonde.
Rien que ce petit texte est uhe porte ouverte sur des possibilités incroyables de l'être.
Puisse le vent te porter et t'accompagner au coeur de toi- même, en ce centre où nous cachons trop souvent nos merveilles.
Amicalement. :)

Cybione 30/05/2009 08:12


Non, je ne connais pas, et justement j'aimrais en savoir plus sur la question : si tu peux m'aider,ce sera avec plaisir.
Et tu parles de quel epetit texte ? le tien qui suit ou le mien ?

Bonne journée, et merci.


lord+de+Winter 28/05/2009 17:36

Coucou! Merci pour le com' chez Fonelle.

Très sensible ton blog...

Cybione 28/05/2009 21:43


Pourquoi ?
Maintenant, je dis ce que je pense, et j'ai aimé ce que tu disais.


Merci pour le tien et à  te revoir, ici ou ailleurs...