Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 12:24




Quatrième de couverture
il y a cinquante ans, la flotte terrienne a réussi â repousser l'attaque des doryphores... Aujourd'hui pourtant, une nouvelle invasion menace.

Un programme militaire pour la formation des futurs commandants de la flotte est en cours, mais le temps est compté. Parmi les élèves-officiers - Tous des surdoués, Andrew Wiggin, dit Ender, focalise toutes les attentions. Appelé a devenir un puissant Stratege, il est le jouet des manipulations supérieures depuis sa naissance... Et cela le dépasse.

Car c'est entre ses mains que repose le sort de l'humanité. et Ender n'a que six ans.


Mon avis

Ce livre, écrit par le grand Orson Scott Card (qui déjà a écrit plusieurs romans d'initiation mettant en scène l'évolution de jeunes, son thème de prédilection), est pétri d'humanisme et de compassion.

Premier d'un cycle, il met en scène des militaires aux abois cherchant par tous les moyens LE stratège qui sauvera la Terre d'une invasion extra-terrestre à laquelle elle n'a échappé que par chance -et hasard - la fois précédente.

Et pour cela, il faudra trouver l'élite de l'élite, les meilleurs enfants sur-doués qui seuls auront la rapidité, la fougue, l'inconscience nécessaires pour se battre et gagner, ainsi que le meileur d'entre eux qui les mènera au combat.

O.S. Card nous fait suivre l'itinéraire d'Ender, l'un de ces enfants (et le meilleur) depuis son intégration à l'école de guerre, structure militaire chargée de les former en accéléré jusqu'au combat final, déchirant pour celui qui a tiré.

Et parallèlement, il nous fait vivre la pression extrème vécue par cet enfant qui n'en est plus vraiment un : le but de l'école étant justement de les dépouiller de cette enfance pour en faire simplement des soldats sans états d'âme, vivant dans une compétiton de tous les instants qui brise les plus faibles.

Il nous fait prendre conscience de la culpabilité du soldat innocent par principe (il obéit aux ordres en tuant, voire est manipulé pour ce faire) mais malgré tout coupable des faits, jusqu'à en être plus ou moins détruit.


Il nous parle également de la manipulation des mass media par d'autres enfants sur-doués (frère et soeur d'Ender) : en envoyant des messages ciblés sur des forums de discussion mondiaux, ils arrivent à orienter les courants de pensée américains puis mondiaux.


Bien qu'il ait été écrit en 1985, ce roman visionnaire (internet était encore confidentiel)  n'a pas pris une ride, car basé sur la psychologie plus que sur la technique.

Il est aussi à rapprocher de Starship Troopers (Etoiles garde à vous) d'A. Heinlein qui décrivait également une école de soldats.

Mais autant Heinslein est pro-militariste, autant Card est pacifiste dans son roman.


Ce livre est un merveilleux chef-d'oeuvre, peut-être le plus accessible de la série.


Mon classement : 20/20






Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Les livres et moi
commenter cet article

commentaires