Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 00:00
Ou comment le bonheur peut-il être tout simple.

J'en ai fait dernièrement l'expérienc en cuisinant ce plat qui fut dominical chez mes parents.

Le Roast-beef
Prenez chez votre boucher un beau rosbeef coupé dans la tranche ou le rond de gîte, bien bardé et ficelé, mais par pitié, pas de ce filet élastique qui se prend dans les dents de la fourchette et vous saute au visage quand il est coupé, éclaboussant immanquablement votre chemisier (et les alentours) de sauce grasse !
Sortez-le au moins une heure avant de le faire cuire, afin que la viande se réchauffe et s'attendrisse.

Personnellement je l'aime aillé, mais pas mon fiston.
J'ai donc trouvé une parade qui nous satisfait tous deux : je taille des éclats d'ail (dégermé, évidemment) que je glisse entre barde et viande.
Ainsi, la viande sera légèrement parfumée sans incommoder les palais délicats, et les autres pourront déguster ces morceaux de soleil.
Il m'arrive également d'en glisser "en chemise" autour de mon rôti au moment de l'enfourner.
Préchauffez le four à 225 °.
J'y glisse quelques instants le plat, avec du beurre : celui-ci fondra doucement, et il ne me restera plus qu'à rouler dedans mon rôti afin de le "graisser" de tous cotés, y compris l'entame.
Ainsi, il sera bien doré de toutes parts.
Ajoutez 2 verres d'eau et enfournez 10 minutes quand le four est prêt.
Ensuite, diminuez cette température à 200 ° et terminez la cuisson : il faut compter en tout 15 mn par livre pour avoir un roast-beef saignant à coeur.

Servir  le rôti coupé (au couteau électrique, c'est plus facile) en tranches les plus fines possibles.
Ainsi, elles sont nettement meilleures que les tranches épaisses que me servaient mes parents.

Vous pouvez également faire réduire le jus, ou vous en servir pour faire une sauce plus sophistiquée, mais ce serait dommage si la viande est bonne.


La Purée rose
C'est la purée mon enfance, que j'ai améliorée à mon goût.
Dans une cocotte-minute, faites chauffer (couvercle fermé, c'est autant d'économies de faites)  un fond d'eau, soit 1 à 2 litres.
Pendant ce temps épluchez des carottes et coupez-les en gros morceaux.
Lorsque l'eau bout, jetez-les dedans et refermez (sans pression) le couvercle.
Faites de même avec la même quantité de pommes de terre.
Salez : j'utilise du sel au céleri, à défaut d'en avoir une branche sous la main : cela parfume délicieusement et imperceptiblement la purée.
Fermez et mettez la pression.
J'arrête la cuisson à l'odeur : quand je sens la bonne odeur des pommes de terre cuites, je sais que c'est bon.
En moyenne, je laisse tomber la pression d'elle même en quelques minutes, mais vous pouvez raccourcir l'affaire en passant la cocotte sous l'eau froide.
Réservez la majeure partie du "jus" de cuisson.
Passez la purée (j'utilise un pied spécial purée qui s'adapte à mon mixer à soupe : enfin un petit gadget utile !) en y rajoutant éventuellement du bouillon de cuisson.
Servez avec un gros morceau de beurre.
La purée sera beaucoup plus légère et digeste que faite au lait, ou enrichie de crème.
Et je pense qu'elle est WW correcte, si le beurre est limité.

Je garde le reste du "bouillon de purée" pour me faire une soupe : j'y rajoute une poignée d'algues séchées, 2 mn au micro-ondes et je me régale à peu de points.

Bon appétit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cybione - dans Mes recettes
commenter cet article

commentaires

Domamido 23/10/2008 14:29

Moi aussi, d'ailleurs, heureusement pour ma ligne, je n'en mange pas à chaque fois que j'en fais pour ma famille :-)

Cybione 23/10/2008 17:05


Oui, je sais que ton mari n'aime pas les "légumes" verts ou colorés et préfère ceux qui sont blanc ou crème... surtout s'ils passent à la friteuse (;o)).


Sylvaine 22/10/2008 15:15

Je te confirme la légèreté toute WW-esque de cette purée à laquelle une fine tranche de roastbeef peut très bien être associée en effet ... du moins pour ceux qui aiment.

J'ai personnellement des problèmes avec la viande rouge : l'âge venu n'a rien corrigé et je passe les mêmes longues minutes que dans mon enfance, à en mastiquer les morceaux.

Une variante (de taille quand même) : je ne me fais plus gronder !!!

Cybione 23/10/2008 09:40


Je n'apprécie plus guère moi non plus la viande sauf, justement le rosbeef.
J'ai découvert par hasard cette manière de couper la viande : maintenant, j'essaie de la couper le plus fin possible (j'arrive à faire des tranches d'1 mm d'épaisseur, au lieu des 1 cm de celles de
mon père) ce qui la rend moins "caoutchouteuse" et plus agréable à déguster, sans parler qu'ainsi, j'en mange moins.


Domamido 22/10/2008 12:02

Pour le roast beef, le verre d'eau je ne le mets pas de suite, j'attends que le beurre soit doré et un peu cuit, pour faire une belle et bonne sauce. Inutile de préciser que chez nous, avec cette viande, nous mangeons forcément... tu devines quoi ?

Cybione 23/10/2008 09:27


Je devrais faire comme toi, bien que je n'aime pas le beurre cuit...
Ma sauce est en effet un peu claire.
Quant aux frites, j'évite en ce moment (;o)).