Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 06:43
qui mène à l'épanouissement personnel.

Il s'agit d'une route que l'on suit toute sa vie durant, que l'on quitte quelquefois (parce que l'on oublie l'itinéraire)  pour la reprendre ensuite.

Et ce chemin est raide, surtout au début, quand tout se mèle et s'enchevètre : je dois dire que par moments  je ne sais plus trop où j'en suis si ce n'est que je sens que ce que je fais est juste, pour moi et les autres, ceux qui m'entourent, proches ou pas.

En effet, j'ai l'impression de dégager une nouvelle sérénité (pas toujours visible, cependant (;o)).

Mais cet état est loin d'être toujours permanent : mes émotions négatives ressortent en bloc, comme si elles refusaient de me quitter et exacerbent ma sensibilité en ce moment.

D'après mon guide qui m'aide dans cette initiation (je le nommerai désormais GI pour simpliflier), cette situation est normale.
Il m'a d'ailleurs comparée à un chaudron  frémissant, bouillonnant quelquefois et débordant de temps en temps.
En ce moment, je suis en train de remuer le fond de ce chaudron, faisant remonter à la surface ce qui s'était accumulé depuis des années, oublié et fangeux.

Par ailleurs, toutes ces émotions (négatives le plus souvent) se sont accumulées, compactées au fond de moi pour devenir un bloc compact qui est en train de se déliter en ce moment, me faisant frôler la surdose.
Sans compter que mon "moi" refuse de se délester de tous ses défauts, qui font partie, aussi , de ma personnalité : self-control absolu, agressivité, dureté, orgueil... : ces émotions repassent à l'attaque dans un baroud d'honneur.

Je ne suis qu'au tout début de ce travail !

Quand tout cela ne me touchera plus, c'est que je ne me disperserai plus, que je resterai centrée dans mon être.
Tôt ou tard, j'y arriverai, peut-être pas parfaitement (qui est parfait ?) maiq au moins j'aurai parcouru ce chemin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires