Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 10:55

Et pour fêter le 1er avril, voici un florilège des lois canulardesques (mais tellement vraies !) de Murphy et assimilées, glanées ici et là, au hasard de la toile :

Lois générales :
- s’il y a une période où une catastrophe ne doit surtout pas se produire, elle se produira à ce moment.
- si tout va bien, c’est que quelque chose cloche.
- vous ne tombez jamais à court de choses qui peuvent aller mal.
- si quelque chose ne peut en aucun cas mal tourner, souvenez-vous que les miracles sont malheureusement parfois de ce monde.
- une loi de Murphy n’arrive jamais seule. Si elle est seule c’est que d’autres sont en préparation.
- la probabilité qu’une loi de Murphy se déclare est proportionnelle aux emmerdements déjà présents.
- la probabilité qu’une loi de Murphy s’applique est directement proportionnelle aux dégâts qu’elle est susceptible de causer.


Lois de la tartine beurrée :
-  vous ne pouvez déterminer quel côté de la tartine il faut beurrer.
- en tout point de la surface du globe, toute biscotte tombera coté beurre.
- la chance que la tranche de pain tombe avec le côté beurré en dessous est directement proportionnelle à la valeur du tapi

Lois des achats et magasins :
- la file d'à coté avance toujours plus vite.
- si tu changes de file, celle que tu viens de quitter deviendra alors la plus rapide.
- plus le motif pour lequel tu es dans la file d'attente est urgent, plus lent sera l'employé du guichet.
- si le vêtement te plaît, il n'a pas la bonne taille.
- si le vêtement te plaît et qu'il a ta taille, il ne te va pas du tout
- si le vêtement te plaît, qu'il a ta taille et qu'il te va bien, il coûte trop cher.
- si le vêtement te plaît, qu'il a ta taille, qu'il te va bien et que tu peux te l'offrir, tu fais une tâche dessus la première fois que tu le portes.
- quels que soient le temps et l'acharnement que vous avez mis à négocier un objet, une fois que vous l'avez acheté, il sera en solde quelque part ailleurs, et bien moins cher.
- pour obtenir un prêt, vous devez tout d'abord prouver que vous n'en avez pas besoin.


Lois de la vie courante :
- c'est quand on ne regarde pas que le but est marqué
- c'est après s'être coupé les ongles que l'on s'aperçoit qu'on en a justement besoin.
- la tendance qu'a la fumée de cigarette, de barbecue, à se diriger vers une personne est proportionnelle à la sensibilité de cette même personne envers cette fumée.
- c'est après avoir garé ta voiture à deux kilomètres de distance, que quatre places se libèrent simultanément juste en bas de chez toi.
- les objets sont endommagés en proportion de leur valeur.
- un raccourci est la plus longue distance entre deux points.
- les amis vont et viennent mais les ennemis s'accumulent.
- tout ce que vous entreprendrez de réparer nécessitera plus de temps et d'argent que vous ne le pensiez.
- le réparateur n'aura jamais vu un modèle comme le vôtre auparavant.

N'oubliez pas :
- la Loi de Murphy s’applique à elle-même ; elle ne se vérifie que lorsqu’on ne s’y attend pas et inversement.


Et pour finir :
- si Murphy n’avait pas existé, ses lois nous pourriraient simplement la vie sous un autre nom.


Vous pouvez vous aussi  apporter votre contribution en laissant en commentaire votre propre loi corrolaire de celle de Murphy :
Si quelque chose peut mal tourner, alors ça tournera mal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loup Blanc 30/03/2008 11:56

Bonjour Cybione
Sympathique.....mais un peu négatif tout de même.....

Cybione 30/03/2008 12:00


Telle n'était pas mon intention :  il faut les prendre avec le sourire et au second degré.
Qui n'a jamais pesté contre le malchance ?

Ici, elle est quantifiée de manière rigolote (enfin, pour moi).