Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 11:22
Mon poste sera supprimé à la rentrée prochaine.
Donc retour dans le mouvement  des mutations pour aller... où ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domamido 21/03/2008 08:45

ça veut dire quoi, Mektoub, au fait ? qqch comme inch allah ? On verra bien en bon français ?

Cybione 21/03/2008 10:04



C'était écrit = cela devait se faire.


Plus que du fatalisme (inch'allah, à dieu vat) il s'agit de prédéterminsme.



Domamido 20/03/2008 17:17

C'est vrai que ça doit être stressant de ne pas savoir, d'une année sur l'autre, où se poser, toujours changer de lieu de travail, de collègues, devoir s'adapter sans cesse. D'aucuns pourraient trouver cela stimulant. Je te souhaite de tout coeur d'avoir un poste le moins loin possible et le plus intéressant possible.

Cybione 21/03/2008 08:41



J'ai trouvé cela longtemps stimulant, mais là, je me lasse.


Et je croyais surtout m'être "posée" cette fois pour de bon.


D'où ma désillusion et ma déception, d'autant que j'avais intégré une très bonne équipe, compétente, humaine et chaleureuse.


Mektoub !


 



sylvaine 20/03/2008 11:54

Je suis désolée ... mais peut-être auras-tu une pas trop mauvaise surprise en fin de comptes !! Plus près encore qu'aujourd'hui, est-ce possible (ou au moins, à distance raisonnable) ??

A bientôt pour de meilleures nouvelles,j'espère. Courage.

Cybione 20/03/2008 13:32

Merci, Sylvaine.C'est aussi ce que je me dis.J'ai digéré (enfin à peu près) la nouvelle, à laquelle je m'attendais, mais en gardant toutefois espoir.Demain, il n'y paraîtra plus et je serai prête pour de nouvelles aventures.Mais que c'est dur de se remettre sans cesse en question.Et encore, je sais que, contrairement à beaucoup d'autres, je n'ai pas à me plaindre, ayant quand même un travail d'assuré.