Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • : The Cybione
  • The Cybione
  • : Le vie est belle ! Chroniques de la vie qui passe...
  • Contact

Fréquentation

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog 

Locations of visitors to this page


  Il y a eu visiteurs depuis sa création.

 



Rechercher

Texte Libre

Archives

23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 14:36
Eh oui, n'étant pas politiquement correcte, je reconnais être quelquefois pompette.

Oh, facilement... 1 ou 2 apéros et 1 ou 2 verres de vin, pour peu que je  sois fatiguée, me montent à la tête... gentiment.

Je bafouille un peu, enfin, mélange plutôt les syllabes, peut-être léger reste de dyslexie non diagostiquée (car de source alcoolique), ai également tendance à la logorhée (mon chéri sait me le dire - à juste titre- ) et ai également GROSSE ENVIE... de sieste (désolée pour ceux qui imaginaient une suite plus croustillante).

Autre effet secondaire : la baisse d'inhibitions me donnant envie ... d'écrire (re-désolée etc...).

Là, je comprends mieux le comportement d'écrivains que j'ai eu (brièvement) l'occasion de cotoyer et qui me semblaient pour le moins baigner dans l'alcool et autres drogues plus ou moins licites.

Ah ! Ce grand moment, quand un auteur invité par mes soins proposat à une responsable de la bibliothèque locale, très bcbg de province  - et " légèrement" coincée- un joint lors d'une table ronde sur la création littéraire...

Presque 10 ans après, je m'en souviens encore.
Ainsi que de la remarque -très insistante- de ma meilleure amie déclarant que "ça sent l'eucalyptus" (malgré mes coups de coudes non moins insistants) lors du passage à la ronde du même joint... ,   auquel, peut-être reste de puritanisme (ou peur), je n'ai moi-même pas voulu gouter (et ne le regrette en aucun cas).

Comme quoi les désinhibiteurs de la volonté sont largement usités par nos créateurs.

Autre anecdote : ayant reçu  Philippe Druillet, grand auteur de BD des années 70 et icône de mon adolescence (j'ai pratiquement toutes ses BD -dédicacées-), mon mari s'est vu demander "un service" à 16 heures, à son arrivée sur le salon du livre (en plein été).

Service qui consistait en un double whisky, suivi de ses petis frères.
Mon chéri ayant accompagné mon idole - par correction-, j'ai du ramener la voiture (enfin le camion) à la fin de la journée (;o)).
Bon souvenir quand même (MOI, je n'ai pas eu de gueule de bois).

Et non, je ne cherche pas à me dédouaner.
Seulement , l'alcool, occasionnellement et  à petite dose, fait aussi partie des plaisirs de la vie.

A condition de savoir s'arréter à temps pour être "juste" gentiment pompette, et surtout de ne pas conduire.

Quand je vous disais que je ne suis pas politiquement correcte !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mamido 26/12/2007 09:21

Ah ! oui, je me souviens du coup de l'eucalyptus, ce que j'étais naïve, alors...

Et moi aussi, l'alcool me déshinibe et/ou me donne envie de dormir. J'ai écrit une note à ce sujet, bien avant toi d'ailleurs, sur mon blog, ça m'étonne que tu n'y aies mis aucun commentaire.

Cybione 26/12/2007 09:38

Je n'avais rien d'autre à ajouter à ta prose...